Skip to main content

Kawasaki est une société multinationale comprenant plus de cinquante sociétés de portefeuille (usines de fabrication, centres de distribution, et administrations centrales pour le marketing et les ventes) dans la plupart des grandes villes du monde. Ses secteurs d’activités comprennent l’ingénierie des contrôles environnementaux et des centrales d’énergie, la machinerie et la robotique, la construction navale et le génie maritime, l’ingénierie et les structures en acier des centrales électriques, le matériel roulant, l’aérospatiale, et bien entendu, les VTT, les motocyclettes, les véhicules côte à côte et les motomarines. Comme toutes les entreprises, Kawasaki est née d’un rêve, et est devenue une grande société aujourd’hui.

En 1878, Shozo Kawasaki,

le fondateur, ouvrait un chantier maritime pour construire des navires océaniques en acier. En 1896, Kawasaki Dockyard fut constituée en société, et Kojiro Matsukata fut nommé premier président de la société. La fabrication des locomotives, wagons de marchandise, wagons de passagers et poutres de pont a commencé en 1906 à la nouvelle compagnie Hyogo Works, puis la production de turbines à vapeur marines a commencé au chantier naval l’année suivante.

En 1918,

la division des aéronefs a été établie à Hyogo Works seulement 15 ans après le premier vol des frères Wright. La division a commencé à fabriquer des aéronefs à une époque où ceux-ci, qui ne pouvaient demeurer en vol que quelques heures, étaient encore fabriqués avec de la toile et du bois. Peu après, une usine a été construite pour fabriquer des avions, et le premier avion en métal fabriqué au Japon a été réalisé à cette usine.

L’année suivante a

marqué le début de nombreux changements, alors que la division du transport maritime s’est séparée de la compagnie mère pour former Kawasaki Kisen Kaisha Ltd. (K-Line). En 1928, Hyogo Works s’est également séparée pour devenir Kawasaki Rolling Stock Manufacturing Co., Ltd. La division des aéronefs est devenue Kawasaki Aircraft Co., Ltd. en 1937, et en 1950, la division de fabrication de l’acier est devenue Kawasaki Steel Corporation. Les divisions du matériel roulant, du transport maritime et de la fabrication d’acier sont devenues des entreprises à part entière, et ont établi de solides assises dans leur secteur respectif.

En 1961,

la première motocyclette de marque Kawasaki a été produite par Kawasaki Aircraft Co., Ltd. Ensuite, en 1969, Kawasaki Dockyard, Kawasaki Rolling Stock Manufacturing et Kawasaki Aircraft ont fusionné pour former le géant Kawasaki Heavy Industries, Ltd., afin de mieux se positionner pour faire face au marché mondial émergent très compétitif.

AUJOURD’HUI,

Aujourd’hui, Kawasaki Heavy Industries, Ltd. (KHI) se consacre à la construction de systèmes de transport pour le 21e siècle, et ce faisant, tire profit de son vaste savoir-faire technologique accumulé au fil des 120 dernières années. La division de construction navale a été un chef de file mondial produisant des navires toujours plus gros, plus rapides et plus automatisés. Elle cherche constamment à trouver des manières d’accroître l’efficacité de la construction navale et de la navigation tout en conservant l’énergie. Jusqu’à présent, cette quête a mené au développement de méthaniers, de navires à grande vitesse et d’autres technologies marines orientées vers l’avenir.

Grâce à l’application des principes de l’aviation, un projet de navire propulsé par hydro-réacteur et navigant au-dessus de l’eau à une formidable vitesse de 45 nÅ“uds est devenu réalité. Kawasaki a dirigé le consortium de construction navale du Japon, formé pour la construction du Techno-Superliner. Ce nouveau navire pourra transporter une charge utile d’environ 1 000 tonnes à une vitesse de croisière de 50 nÅ“uds.

Kawasaki fournit le matériel roulant pour le Shinkansen, le train à grande vitesse de renommée mondiale, ainsi que pour d’autres trains. L’expertise de Kawasaki s’étend bien au-delà du développement et de la fabrication du matériel roulant. En tant qu’intégrateur de systèmes, Kawasaki conçoit des systèmes complets pour le transport ferroviaire, allant du contrôle de l’exploitation des trains aux opérations d’inspection et de réparation du matériel roulant.

DANS LE SECTEUR DE L’AVIATION,

Kawasaki est engagée dans une vaste gamme d’activités à titre de constructeur de fuselages et de moteurs d’avions. Actuellement, Kawasaki fabrique l’hélicoptère MBB K117 à usage multiple qu’elle a développé conjointement avec le groupe allemand Messserschmitt-Bölkow-Blohm (actuellement Airbus), ainsi que des portions des tout derniers avions transporteurs de passagers, les Boeing 777 et 787. Kawasaki est en outre un acteur important dans le projet de développement de l’avion de transport supersonique (SST), qui volera à des altitudes de 18 300 à 27 400 mètres à une vitesse Mach 2,5 et transportera entre 200 et 300 passagers. Et dans le cadre de la nouvelle quête visant à utiliser l’espace et ses ressources, les technologies de transport à grande vitesse de Kawasaki sont également déployées au-delà de l’atmosphère terrestre.

LES SECTEURS DU GÉNIE CIVIL

et de la machinerie de construction de Kawasaki contribuent à la création de nouvelles villes avec leurs ponts et leurs gratte-ciel. Le succès de l’Eurotunnel, le projet à grande échelle qui relie l’Angleterre à la France, est largement tributaire des deux tunneliers fabriqués par Kawasaki. La société a également fabriqué les tunneliers avec boucliers — les plus grands au monde, avec un diamètre de plus de 14 mètres — pour la construction de l’autoroute Trans-Tokyo Bay.

EN OUTRE,

Kawasaki met tout en Å“uvre pour assumer ses responsabilités à l’égard de la planète en se souciant de l’environnement. Elle ne ménage aucun effort pour développer des usines respectueuses de l’environnement, des technologies servant à protéger la planète, de nouvelles sources d’énergie qui permettront d’assurer la stabilité de l’approvisionnement en ressources et en énergie, et des technologies de recyclage et de conservation de l’énergie.


À titre d’exemple, la centrale électrique à cycle mixte utilise le gaz naturel peu polluant pour alimenter les turbines qui génèrent l’électricité, tandis que le rejet thermique est utilisé pour générer de l’électricité additionnelle. Le système de recyclage des ressources de Kawasaki utilise la chaleur des incinérateurs de déchets municipaux pour alimenter les refroidisseurs et les réchauffeurs, et pour chauffer l’eau; il recueille également des ressources réutilisables à partir de différents types de déchets.


D’autres technologies, y compris le traitement de l’eau, la désulfuration des gaz de combustion, et les usines de dénitration ont démontré une grande efficacité sur le plan de la protection de l’environnement et de la conservation de l’énergie. Kawasaki surveille constamment les technologies futures et est bien positionnée pour entrer dans l’ère de l’énergie de fusion qui suivra.

LE NOM KAWASAKI

représente une entreprise technologique dont les activités englobent autant des projets internationaux à grande échelle que des produits récréatifs et des articles utilisés dans la vie de tous les jours. Et à chaque étape de ces activités, Kawasaki priorise l’avenir et le bien-être de l’humanité et de notre planète. Les 120 dernières années d’innovations ont permis à Kawasaki de s’établir solidement en tant qu’entreprise à la fine pointe de la technologie. La société est maintenant entièrement préparée à accueillir le nouveau siècle, et elle compte participer à l’avancement de l’humanité durant un autre siècle d’innovations.