Siège Social

innovation timeline
1878

Notre fondateur, Shozo Kawasaki, ouvre un chantier maritime pour construire des navires marins en acier. En 1886, l’opération encore nouvelle s’agrandit et devient « Kawasaki Dockyard » (Chantier naval Kawasaki).

1896

« Kawasaki Dockyard » devient une entreprise incorporée, et Kojiro Matsukata est choisi pour en être le premier président.

1906

La nouvelle usine de « Hyogo Works », qui vient juste d’ouvrir ses portes, entreprend la fabrication de locomotives, de voitures de transport de marchandises, de carrioles pour passagers et de poutres de pont. Pendant ce temps, la production de turbines à vapeur pour bateaux commence au chantier naval « Dockyard ».

1918

Seulement 15 ans après le tout premier voyage aérien des frères Wright, la division d’aviation est établie à l’usine de « Hyogo Works » et la fabrication d’avion est commencée. À l’époque, les avions sont encore des machines faites en bois et en tissu qui ne peuvent voler que quelques heures. Mais bientôt, la nouvelle usine de manufacture de la division fabrique le premier avion en métal du Japon.

1919

La division de Transports Maritimes est incorporée séparément, sous le nom de « Kawasaki Rolling Stock Manufacturing Co. Ltd. » (Corporation de fabrication de matériels roulants Kawasaki Ltée.).

1928

L’usine de « Hyogo Works » est, elle aussi, incorporée individuellement sous le nom de « Kawasaki Kisen Kaisha Ltd. ».

1937

C’est au tour de la division aérienne d’être incorporée séparément sous le même nom de « Kawasaki Aircraft Co. » (Corporation d’aviation Kawasaki).

1950

La division de métallurgie et d’aciérage est incorporé séparément sous le nom de « Kawasaki Steel Corporation » (Corporation de l’acier Kawasaki). L’incorporation séparée de toutes ces divisions, avant et après la 2nd guerre mondiale, avait pour but de renforcer la position de chaque division dans sa spécialité. En 1953, la société s’élargit encore et commence à fabriquer des motocyclettes.

Après les dégâts causés par la guerre, le Japon connaît une période de croissance économique rapide. L’amplitude de cette croissance pendant les années 50 et 60 a été en grande partie due aux navires, aux matériaux roulants, aux avions, aux machineries industrielles et de construction et aux structures en acier construits par Kawasaki.

1966

Pendant cette période, en 1966, Kawasaki intègre Yokoyama Kogyo Co., Ltd un fabricant de chaudières, de meules et de tapis roulants, et étend ses opérations de machinerie industrielle et de construction. De plus, en 1969, « Kawasaki Dockyard », « Kawasaki Rolling Stock Manufacturing » et « Kawasaki Aircraft » fusionnent afin de former « Kawasaki Heavy Industries Ltd » (Kawasaki Industries Lourdes Ltée). Cela revitalise et concentre les opérations de construction navales, aériennes, de matériels roulants, d’avion, de machinerie industrielle, d’équipement de génie civil et de structures en acier.

Kawasaki celebrates the 100th anniversary of its incorporation, moving into its second century with a continued focus on the relationship between humankind and the Earth.

1969

« Kawasaki Dockyard », « Kawasaki Rolling Stock Manufacturing » et « Kawasaki Aircraft » fusionnent afin de former « Kawasaki Heavy Industries Ltd » (Kawasaki Industries Lourdes Ltée). En 1972, « Kisha Seizo Co., Ltd » fusionne également avec Kawasaki et la société devient le plus gros fabricant de produits roulants au Japon. Elle étend ses activités pour intégrer des usines d’incinération d’ordures ménagères municipales.

awasaki avait à présent les bases nécessaires pour former une entreprise d’ingénierie complète, avec la capacité de construire sur terre, sur mer et dans les airs. La fusion décrite ci-dessus s’était produite au moment opportun, où il fallait être capable d’apporter, non seulement des technologies avancées, mais aussi une grande expérience en ingénierie à des projets à grande échelle. En effet, les vaisseaux marins, les équipements roulants et les avions devenaient de plus en plus gros, de plus en plus rapides et de plus en plus automatisés. Le Japon subissait également de grands changements immobiliers visant à accroître la productivité du pays. Des technologies avancées ont défrayé le chemin qui conduirait au développement de nouveaux projets dans l’espace, dans et hors de l’atmosphère terrestre, et même dans le monde microscopique.

1972

C’est en 1972 que la compagnie Kisha Seizo Co. s’est fusionné avec Kawasaki. Cette union a propulsé l'entreprise au rang des meilleurs constructeurs de matériel roulant et par le fait étendu son entreprise aux usines d'incinération de déchets municipaux du Japon.

La Société, avec maintenant l'étoffe d'une entreprise d'ingénierie de système, a démontré qu’elle avait la capacité de gérer des projets sur terre, sur mer et dans les airs. Cette fusion s’est produite à un moment où il y avait un besoin croissant en application variées impliquant une technologie de pointe avec une vaste expérience en ingénierie qui leur permit de solliciter une implication à des projets de plus en plus grande envergure. Les navires, le matériel roulant et les avions sont devenus de plus en plus gros, plus rapide et plus automatisé à un moment ou le Japon avait besoin d’accroître considérablement sa productivité. Ces technologies de pointe ont ouvert la voie au développement de nouveaux projets que ce soit dans l'espace jusqu’au monde microscopique.

1996

Kawasaki célèbre le centième anniversaire de son incorporation, et, alors qu'elle commence son deuxième siècle d'existence, continue de se concentrer sur la symbiose entre l'humanité et la Terre.

2002+

Kawasaki entre dans son deuxième siècle d’existence et continue de se concentrer sur la technologie et l’innovation.

en haut