Nouvelles

Villopoto, pilote de Kawasaki, s’offre la victoire à Toronto

mars 18, 2010

Villopoto est monté sur la plus haute marche du podium après avoir mené la course pendant 19 tours, s'offrant ainsi sa 5e victoire de la saison. Quant à Pourcel, il a fini 3e dans la catégorie Lites, tandis que Wilson a fini 4e dans l'épreuve principale.

Depuis qu'il a fini 19e à Atlanta, Villopoto s'est donné pour mission de réduire son retard en points, et il a remporté ses deux dernières courses de façon convaincante. Le samedi soir à Toronto, il a pris la tête de la course dès le deuxième tour, et n'a plus regardé en arrière jusqu'à la ligne d'arrivée, remportant sa cinquième victoire de la saison.

 « C'est vraiment super d'avoir gagné ce soir », a déclaré Villopoto. « Le circuit était difficile. Nos temps de tour de piste étaient presque d'une minute, ce qui est beaucoup sur un circuit typique de supercross. J'avais quitté Atlanta avec un retard de 23 points au classement et maintenant il n'est plus que de 17 points. Je vais juste continuer sur ma voie pour me donner une chance de gagner le championnat. »

Malgré une grosse chute lors de son épreuve éliminatoire, Pourcel a pu récupérer et terminer 3e dans l'épreuve principale. Ce champion Lites de la Côte Est, qui remet son titre en jeu, est actuellement en tête du classement, alors que l'AMA Supercross Lites de la région Est entame sa deuxième moitié de saison.

 « J'ai des ecchymoses partout dues à mon accident », a déclaré Pourcel. « Mais je ne suis pas vraiment blessé. C'est de ma faute cet accident. J'ai fait un vol plané au-dessus de ma moto. Pour l'épreuve principale, je n'ai pas eu une bonne place sur la grille, mais j'ai pris un départ adéquat. Le circuit était bien ce soir. J'ai fait une course intelligente et j'ai toujours des points d'avance ».

Les débuts de Wilson dans le Supercross Lites au Canada ne pouvaient mieux se dérouler. En effet, il a brillamment obtenu le départ en tête dans son épreuve éliminatoire qu'il a même remportée, obtenant ainsi sa première victoire de la saison. Dans l'épreuve principale, il a pris un bon départ, et après avoir roulé dans le peloton de tête pendant les 15 tours, il a fini 4e.

 « C'est formidable de gagner une course d'épreuves éliminatoires », a déclaré Wilson. « Je savais que j'avais la vitesse nécessaire et la course s'est tout simplement déroulée comme je le voulais. Je n'ai pas pris le départ que je souhaitais dans l'épreuve principale, j'ai donc roulé du mieux que j'ai pu. Je suis un peu déçu d'avoir fini 4e dans une course qui se déroulait chez moi, parce que je sais que j'ai la vitesse nécessaire pour monter sur le podium toutes les semaines. »

Toute la nuit, Villopoto a eu fort à faire sur le circuit difficile de Toronto pour aller à la victoire avec une large avance.

 « Les retardataires étaient robustes ce soir », a déclaré Villopoto. « Il y avait plusieurs options sur les différentes sections du parcours ce qui nous a aidés. Mais le circuit étant très difficile, les pilotes retardataires ont fait pleinement partie de la course. »

Wilson, qui est Canadien, a eu une semaine chargée à Toronto. Il est arrivé dans la ville avant l'événement pour aider à la promotion de la course, et le tapage médiatique a porté ses fruits. En effet, la foule, qui l'a applaudi plus que n'importe quel autre pilote, avait clairement un faible pour lui.

 « C'était extraordinaire d'entendre tous ces fans m'applaudir », a déclaré Wilson. « Le fait de courir au Canada ne m'a pas du tout rendu nerveux, c'était au contraire très amusant. J'ai eu une semaine très chargée à Toronto. J'ai donné beaucoup d'interviews et fait pas mal d'apparitions en public. »

Le Centre Rogers de Toronto possède le plus grand stade du Championnat, ce qui a donné à l'équipe Dirt Wurx l'opportunité de mettre en place un parcours extraordinaire. Ils ont également apporté de la nouvelle terre sur le stade qui a donné lieu à de formidables courses.

 « L'immense espace qu'ils avaient à leur disposition à Toronto leur a permis de construire une excellente piste », a déclaré Villopoto. « C'était ma première course ici et pour ce qui est de la terre, d'après ce que j'en ai vu à la télé, elle était vraiment meilleure que par le passé. Elle était très bien damée et glissante, avec beaucoup de roches. Je pense que c'est typique de la terre du Nord, cela faisait vraiment penser à Seattle. »

 Chad Reed n'était pas présent à Toronto cette fin de semaine, il poursuit encore sa convalescence suite à sa fracture de la main. Il travaille dur pour revenir le plus tôt possible à la compétition. Il pourrait y revenir cette semaine à Dallas.

 

 

 

 

 

Retourner