Nouvelles

Victoire sensationnelle pour la recrue Krummenacher

mars 1, 2016

 

Le coureur Suisse Randy Krummenacher (Kawasaki Pucetti Racing) enregistre une victoire remarquable à sa première course de Championnat du Monde en Supersport FIM. Son coéquipier, Kenan Sofuoglu (Kawasaki Pucetti Racing) a malheureusement fait une chute causée par un problème de pneu.

 

Dans une course WSS dure et combative, avec 11 coureurs qui ont pris la tête à tour de rôle pour cette course de 18 tours, de la pluie occasionnelle est venue compliquer les choses pour nos coureurs. Sofuoglu et Krummenacher ont dû travailler dur pour rester en avant et se dissocier de ce groupe de grands coureurs qui cherchaient tous à prendre la tête.  Kenan Sofuoglu a dû  surmonter des problèmes de traction qu’ils n’avaient pas expérimentés en pratique. C’est rendu au milieu de la course que nos deux coureurs ont pu prendre la tête, Sofuogluen premier suivi de Krummenacher et à ce moment ils nous  ont apparu en contrôle de leurs Ninja ZX-6R. Lorsque Kenan est tombé au virage 6, après avoir connu un problème de pneu arrière, Krummenacher venait de trouver sa cadence et roulait concentré. Il remporte sa première course WSS avec 2,747 secondes d’avance sur les coureurs Federico Caricasulo et Anthony West.

 

Randy et Kawasaki mènent présentement aux championnats suite à cette première ronde. La prochaine ronde du WSS se tiendra en Thaïlande le 13 mars.

Randy Krummenacher a déclaré: Ce fut vraiment une course spéciale parce que les conditions étaient différentes de tout ce que nous avions vu auparavant. Au début, la course était enflammée car tout le monde essayait de dépasser tout le monde. On se sentait pris d’assaut, nous les Kawasaki. Pour empirer les choses, il a commencé à pleuvoir un peu, tout le monde a ralenti, et moi j’en ai profité pour m’éloigner du peloton et me placer juste derrière Kenan. C’est à ce moment que je fus en mesure d’enregistrer mes meilleurs chronos. Je ne pensais pas que Kenan tomberait, je suis très désolé pour lui. Ensuite, je n’ai fait que pousser pour la ligne d'arrivée mais il y avait la pluie qui a rendu les choses plus difficile dans certaines courbes. Si je n’avais pas gardé ma vitesse, j’aurais été rattrapé par les autres, et rendu dans Lukey Heights j’ai constaté que j’avais un écart considérable sur mes opposants. Le feeling qu’on ressent lorsqu’on gagne est incroyable ".
            
Kenan Sofuoglu a déclaré: Je pense que j’avais le mauvais pneu, c’était le même que j’avais en qualifications et pour la pole position. J’avais réussi à atteindre un rythme rapide dans le réchauffement. J’ai donc remis même pneu et soudainement j’avais moins d'adhérence et senti des vibrations à la moitié de la course. Le pneu a explosé dans le milieu d’une courbe. Lorsque je suis sorti de la courbe, mon pneu m’a dépassé et je suis tombé. La cause n’est pas la surchauffe car j’aurais expérimenté la même chose en pratique et au réchauffement ".
 
Gamarino Christian de l'équipe GO Eleven Kawasaki se trouvait dans une solide quatrième place et  termine ses 18-tours juste derrière les trois meneurs.  Ondrej Jezek termine huitième après avoir remporté un duel avec un autre coureur. Le nouveau pilote WSS Zulfahmi Khairuddin (Orelac Racing VerdNatura) a obtenu une 13e place et son coéquipier Nacho Calero termine 18e. Lachlan Epis (Response RE Team Kawasaki) 21e.

Retourner