Nouvelles

Victoire Brillante Pour Sykes comme la Quête du Championnat se Resserre

août 26, 2012

Le pilote Tom Sykes de l’équipe Kawasaki Racing Team a remporté la première course de SBK qui se tenais en Russie par plus de huit secondes après le 25-tours à l'hippodrome de Moscou. Loris Baz a donné son meilleur cette fin de semaine et fini neuvième dans la course 2.

Sykes, exceptionnellement, n'était pas parti de la position de tête, mais en dépit du fait que la première course fut déclarée une course aux conditions mouillée et que quelque autre concurrents aient opté pour de pneus pour surface mouillée à intermédiaire, le choix de pneu de l’équipe fut un pneu lisse à l’avant et dur à l’arrière ce qui a parfaitement fonctionné et mené Tom à la tête du début jusqu’à la fin, marquant la totalité des points. Cette victoire était la deuxième de Tom pour l'année 2012, et il demeure le premier à faire la pleine distance de course dans des conditions sèches. La course a été déclarée aux conditions mouillées au début, mais une ligne sèche était évidente le long du circuit de 3,931 km, permettant à Tom de pousser fort dès le début.

Sykes a terminé la deuxième course en seconde place après l'avoir dirigé pendant 14 tours, mais le vainqueur et nouveau leader du championnat, Marco Melandri a rattrapé Tom par seulement 0,9756 secondes. Tom avait été plongé dans une bataille pour garder les autres coureurs derrière lui et avait laissé une marge pour attaquer Melandri vers la fin, mais en manquant aux signaux émient par son équipe au puits, il a manqué de temps pour l'attaque finale. Ses 45 points de cette ronde réduit l'écart avec le leader qui est maintenant Melandri, à 41 points avec six courses individuelles restantes, y compris le théâtre de sa victoire de l’an dernier pour KRT à Nürburgring.


Loris Baz, de son côté, a regrettablement vu son pneu arrière subir une ponction suspecte après avoir couru hors-piste, il termine 11e. Dans la deuxième course il a récupéré de quelques chutes et d’un manque ultérieur de temps de piste en pratique pour décocher une neuvième place, qu’il cèdera à Ayrton Badovini suite à une bonne dispute. Le pilote David Salom de l’équipe Kawasaki Pedercini a fini avec une impressionnante dixième place dans la première course, Alexandre Lundh 14e et David McFadden 16e. Dans la deuxième course, a terminé 13e et Salom Lundh 14e avec l'écrasement de McFadden.


Tom Sykes: «Cette victoire en course était meilleur que celle de Monza et nous avons eu un peu plus qu’une récompense en termes de points. J'ai fait beaucoup de travail sur les pneus hier et nous sommes allés d'une manière légèrement différente des autres concurrents dans la première course. Nous avons beaucoup travaillé sur ce sujet hier et que le travail a payé aujourd'hui. Je sentais la moto très bien. J'ai eu un peu de pression sur la moitié de la distance de course, mais j'ai essayé de sauver mon pneu. Lorsque l'écart est descendu à trois secondes, j'ai poussé un peu plus et ça semble avoir fonctionné. Pour mener du début à la fin et prendre la victoire sur une distance de course c’est très gratifiant. Nous avons eu une bonne marge à la fin et ce fut une belle course. Mais c’est une longue course, pour être honnête, c’est un circuit physique. Le tour est court mais le degré de concentration et l’effort physique est plus présent que dans d’autres circuits. Dans l'ensemble nous sommes être très satisfaits. La première course était super, avec un maximum de points et la deuxième course nous a donné encore 20 points dans le sac. Je me suis un peu emporté aux prises avec Eugène derrière moi dans la deuxième course et en essayant de sauver mon pneu, je n'ai pas lu les signaux qu’émettaient mon équipe au puits. Quand j'ai regardé, il restait deux tours avant la fin et je voulais pousser et essayer de faire pression sur Marco dans les derniers tours. Je sentais que j'avais une bonne combinaison aujourd'hui et me sentais en mesure de gagner, mais quand vous roulez avec des gars comme Marco vous ne pouvez pas laisser les choses à la dernière minute. Mais, en réalité, nous sommes heureux. Une première, seconde et troisième place globalement et l’écart se rapproche vers le haut. Il y a encore beaucoup de points à jouer. "

Loris Baz: "Dans la première course il a fallu que je reste là à attendre que la piste sèche car dans ces conditions il n'y a qu'une seule ligne au sol. J'ai essayé de passer un coureur, mais un autre pilote a essayé de me passer dans le virage 11 et il s'est écrasé. J’ai donc essayé d’en prendre large, de sorte que j’ai perdu un peu de pression dans le pneu arrière par la suite. Je glissais partout. La deuxième course n'était pas si mal mais je n’arrivais pas à suivre un rythme plus élevé que le mien. J'ai eu trois ou quatre tours très difficiles où je ne pouvais pas avoir le même rythme que Leon Camier et Ayrton Badovini. Je sais que nous pourrons reprendre cette différence plus tard mais je me suis quand même efforcé de passer Badovini, mais il m'a toujours repassé. Je suis heureux d'être neuvième après tout ce que nous avons vécu en fin de semaine, elle qui n’avait pas si bien commencé mais qui a bien fini avec des points accumulés et une place au top dix.

 

Retourner