Nouvelles

Un accident au départ coûte la victoire à Frossard

mai 17, 2010

MX2, Bellpuig, Catalogne, le 17 mai 2010
Steven Frossard a manqué une occasion en or de remporter sa première victoire dans un GP pour l'équipe Kawasaki CLS à Bellpuig lorsqu'il est tombé dans le premier virage inondé dans la deuxième course motocross.

Le pilote français avait déjà montré son inclination pour le circuit de Bellpuig puisqu'il a remporté une victoire décisive lors de la course de qualification samedi, en profitant entièrement du choix de la position de départ dimanche pour gagner la deuxième position dès le premier virage de la première course. Il a conservé cette position confortablement pendant 15 minutes au cours d'une poursuite à grande vitesse avec Herlings et Roczen, lorsqu'un retardataire s'est mis dans son chemin, laissant ainsi le pilote allemand le dépasser et prendre la deuxième place. Frossard a rapidement regagné la deuxième position en dépassant Herlings, et ayant déjà établi le tour le plus rapide de la course, il s'approchait de plus en plus de Roczen et était déjà prêt pour son attaque finale vers la victoire, quand un autre retardataire l'en a empêché.

Inébranlable après avoir raté la victoire de peu, Steven était déterminé à échanger les positions dans la deuxième course, mais il a été victime d'un premier virage inondé et a dû s'évertuer à remonter des places pendant toute la course, passant de dernier à onzième lors de l'arrivée.

Son coéquipier, Jeremy Van Horebeek, vainqueur du GP de Bellpuig l'année dernière, a encore montré qu'il avait de la vitesse, mais il a été impliqué dans un accident au quatrième tour après être passé de dixième à sixième. Cette chute lui a coûté tout espoir de podium. Reprenant la course en treizième position, il est remonté jusqu'à la huitième place au passage du drapeau à damier.

Impliqué dans la même chute que son coéquipier Frossard au premier virage de la deuxième course, Jeremy s'est superbement récupéré en décrochant une septième place à quelques tours de la fin.

L'équipe Kawasaki Bud Racing avait offert l'opportunité d'un premier GP à l'Américain de 18 ans, Michael Leib. Cet adolescent californien s'était fracturé un os de la main moins de deux semaines auparavant et n'était pas encore capable de résister aux rigueurs de deux courses de GP motocross. Il a donc dû abandonner les courses après quelques tours, à cause de douleurs à la main. Il a réussi à montrer qu'il possédait un très bon rythme et l'équipe comme les pilotes sont optimistes pour l'avenir. Il devrait pouvoir commencer à montrer son plein potentiel au GP des États-Unis à Glen Helen, à quelques kilomètres de sa ville natale, Temecula, d'ici deux semaines.

Steven Frossard : « J'avais de bonnes chances de gagner mon premier GP cette fin de semaine. Après avoir gagné la course de qualification hier, j'étais dans une bonne position lors du départ de la première course et je suis resté à la deuxième place dans les premiers tours, derrière Herlings. Nous avions un excellent rythme avec Roczen en troisième place, et nous avons rapidement commencé à dépasser les pilotes moins rapides. L'un d'eux ne s'est pas écarté lors du virage, et j'ai dû faire un virage plus large pour l'éviter. C'est alors que Roczen a réussi à nous dépasser par l'intérieur. Mais j'ai soutenu mon rythme et en peu de temps je le suivais de près en deuxième position. J'étais en train de me rapprocher de lui en fait, lorsque j'ai eu un autre incident impliquant un autre retardataire, qui m'a enlevé tout espoir de victoire. J'avais établi le temps de tour le plus rapide de la course et trouvé un bon rythme, ce qui m'avait rendu confiant pour la deuxième course, mais ils avaient versé beaucoup d'eau dans le premier virage et ma roue avant a dérapé dans une partie particulièrement glissante, je suis tombé juste après le départ. Plusieurs autres pilotes ont aussi chuté, et ma Kawasaki s'est retrouvée en dessous de trois autres motos. J'ai finalement pu reprendre la compétition, mais en dernière position. J'ai alors effectué de bons temps de tours, mais il était difficile de dépasser les autres très rapidement, et j'ai fini la course onzième. Je suis un peu frustré d'avoir raté une belle occasion aujourd'hui, mais je suis content de mon rythme et je suis sûr que si je réussis un bon départ, je pourrai rivaliser chaque semaine avec Musquin, Roczen et Herlings. »

Jeremy Van Horebeek : « Je suis tellement frustré de mes résultats aujourd'hui. J'ai gagné cette course l'année dernière, je suis rapide, mais je manque de chance en ce moment. Je sais que j'ai le potentiel pour monter sur le podium et étant donné ma vitesse à la deuxième course, je peux me battre pour la première place, mais il faut que tout soit en place et bien sûr éviter les accidents. J'ai hâte de courir aux États-Unis dans deux semaines et s'il y a un endroit où j'aimerais monter sur le podium, c'est bien là. Je vais donc travailler à fond pour cette course. »

Retourner