Nouvelles

Sykes se raproche de la tête du championnat avec un podium pour la première course

avril 29, 2014

 

Tom Sykes a décroché une deuxième et une quatrième place à Assen en prenant un avance de 12 points sur son concurrent le plus proche dans le Championnat du Monde FIM en Superbike. Son coéquipier Loris Baz a terminé quatrième et septième aujourd'hui, et le coureur SBK Evo David Salom s’en tire avec une 12e et 15e place.

 

Dans la première course de la journée Sykes et Baz ont toujours fait partie des quatre premières batailles, avec Sykes avec une avance tôt en course et contre le vainqueur éventuel Sylvain Guintoli dans des conditions de piste inégales jusqu'à la fin de la course qui s’est terminé cinq tours plus tôt.

 

Tom a dû ralentir pour un moment où il courait large et a dû repasser Baz et Jonathan Rea dans son combat pour la deuxième place. Sykes était bien sur le chemin pour rattraper Guintoli jusqu'à ce qu'un drapeau rouge soit montré indiquant l’arrêt de la course causé par un déversement d’huile. Sykes qui fut rapelé après 16 des 21 tours prévus se classe deuxième et Baz quatrième. Le jeune pilote français est à seulement 4,459 secondes du vainqueur de la course Guintoli.
 
Une deuxième course de dix tours a été beaucoup retardée en raison de la pluie lorsqu’elle était sur le point de commencer, la première tentative fut seulement d’une durée de trois tours. Deux heures après l'heure prévue de départ de la deuxième course qui fut dans de conditions entièrement mouillé, Sykes qui menait plus tôt en course fini en quatrième place et son coéquipier Baz septième.

 

Dans le championnat Sykes mène maintenant avec ses 108 points, avec Loris Baz troisième avec 93 points. David Salom est 13e au pointage du championnat en Superbike et deuxième au classement Evo, par un seul point.

 

Tom Sykes: "Sylvain Guintoli a définitivement établit un bon rythme dès le début de la première course et j'ai essayé de revenir sur lui dans la première partie de la course. J'ai attrapé un peu piste humide ce qui a affecté mon freinage et l'extrémité arrière de ma moto. J'ai dû courir hors de la piste, ce qui m’a laissé avec beaucoup de travail à accomplir au retour. La Ninja ZX-10R fonctionne bien et je sais que j'aurais pu me rapprocher d’avantage de Sylvain mais le dépasser s’en est une autre. Je suis assez satisfait de cette deuxième place dans cette course. La deuxième course a eu lieu dans des conditions glissantes et nous avons dû faire une petite modification de la ZX-10R et ce n’étais probablement pas la meilleure chose à faire. La bonne chose c’est que nous sommes beaucoup plus près que prévu et je suis sûr que nous aurions pu être encore plus si nous avions su ce que qui nous attendais au départ de la deuxième course. Pour cette raison, je suis heureux et les gars les plus proches de moi dans le championnat ont eux aussi eu une mauvaise course, donc quatrième n'était pas trop mal. "

 

Loris Baz: «Je n'ai pas eu un bon temps au début de la première course et j'ai failli tomber dans le tour de reconnaissance. Dans un coin, la piste était mouillée et j'ai presque tombé. J'étais inquiet par la suite, mais j'ai essayé de prendre un rythme d'attaque. C’était difficile au début, mais je pense que j'aurais pu finir troisième à coup sûr dans la première course. Dans les deux derniers tours, je m'attendais à essayer de dépasser Jonathan Rea mais le drapeau rouge est sorti. Dans la deuxième course, nous n'avions pas assez d'adhérence dès le début. Dans la deuxième partie de la course, c’était un peu mieux, mais peu d'adhérence à l'arrière, donc l’expérience fut assez difficile. C'était une fin de semaine difficile à certains égards, après avoir remporté le Superpole, mais nous avons pris quelques points et ne sont pas loin derrière les meneurs du championnat ".

 

David Salom: «Dans la première course, j'ai essayé de pousser, mais dans les trois premiers tours je n'ai pas eu un bon feeling avec les ajustements. Par la suite j'ai commencé à revenir à un meilleur rythme. Dans la deuxième course, sous la pluie, ce n'était pas optimal. Nous avons essayé une modification de la suspension pour ces conditions, mais on n’était pas dans la bonne direction. Quand j'ai ouvert la manette des gaz, même un peu, je perdrais la traction à l'arrière. Il n'était pas possible de pousser mais c'était mieux de finir la course à ce point que de m’écraser. "

 

 

 

Retourner