Nouvelles

Sykes rate le podium d’une fraction de seconde à Imola.

septembre 25, 2011

WSBK, Imola, en Italie, le 25 septembre 2011 - Tom Sykes apporte sa Ninja ZX-10R à un cheveu du podium dans la première course à Imola. Son coéquipier Kawasaki, le pilote Joan Lascorz lutte de toutes ses forces pour finir dixième et huitième.

Sykes était en grande forme depuis le début de la fin de semaine et avec sa place à l’avant sur la grille avait mené dans les quatre tours de la première course jusqu’à ce qu’il soit dépassé par le vainqueur Jonathan Rea. C’est dans des conditions de température assez chaude que Tom a eu à travailler fort pour viser un podium par temps sec. Il était en troisième position jusqu'au dernier tour jusqu’à ce que le leader du championnat Carlos Checa le dépasse en le tenant hors des derniers virages le ralentissant par seulement quelque dixième de seconde.

Lascorz de son côté, avait été forcé de commencer 18e sur la grille après avoir raté sa place au Superpole. Cette recrue de la WSBK a quand même été capable récupérer sur ce circuit  difficile avec des ajustements difficiles à obtenir.

A la deuxième épreuve, Sykes était encore à la course avec le podium en tête mais, un sentiment d’inconsistance provenant de son système de freinage lui a fait perdre confiance et par le fait même sa position au profit des autres concurrents et il s’est éventuellement retiré de la course.

Au tableau du pointage Tom est 12e, Joan 13e avec seulement deux points qui les séparent des deux meilleurs pilotes Kawasaki de leur catégorie.

Mark Aitchison de l’équipe Kawasaki Pedercini semblait encore une fois en bonne forme malgré un départ en 17e position sur la grille. Il a fini la course 11e à la première et 9e à la deuxième, derrière Joan par seulement quatre secondes. Robert Rolfo,  le coéquipier de Mark, a souffert d’un coup à la tête durant la pratique et était 18e. Il  n’a pas pu finir aujourd’hui dû à un problème technique.

Tom Sykes: «Nous avons obtenu une quatrième position par temps sec et juste raté le podium. On a passé proche.  Je pense que nous aurions pu prendre le podium à la deuxième course aussi. Nous garderons nos points positifs et anticipons favorablement la France. Au début, j'ai eu un ennui malheureux avec mes freins, cela m’envahissait d’un sentiment négatif donc je n’ai pas pu me donner à fond. Je sentais un appel réel à me retirer de la course jusqu’à ce que je trouve un peu de vitesse sur le sec et c’est à ce moment que j’ai commencé à bien rouler. Nous travaillons toujours très bien en équipe et nous avons été consistent à maintenir le top cinq toutes les fins de semaines, ce qui est très positif. "

Joan Lascorz: «Je me suis mesuré de mon mieux avec les autres coureurs, mais il était très difficile de les dépasser parce que je n’étais pas à l’aise avec moi aussi avec mes freins, surtout sur ce circuit bien particulier. Nous avions eu un peu le même problème en pratique mais, nous nous sommes améliorés à la deuxième course. Dans le premier tour de la deuxième course j’ai passé tout droit et perdu un peu de temps. Mon rythme était bon dans la deuxième course, c'est donc un effet positif à retenir. "

Retourner