Nouvelles

Sykes parmi les quatre premières places aux essais de Portimao

janvier 28, 2011

Tom Sykes et Joan Lascorz ont eu l’occasion de mesurer les progrès de la toute nouvelle Ninja ZX-10R pour une première fois comparativement à leurs pairs lors des essais officiels de Infront Motorsport (IMS). Les essais qui ont eu lieu à Portimao ont donné des résultats plus que prometteurs.

Les essais de Portimao ont également accueilli le lancement officiel du championnat mondial de Superbike 2011; Kawasaki est l’un des sept fabricants y participant cette année. Tom a profité de l’occasion pour s’adresser aux médias présents et à la direction de IMS à propos de ses attentes pour une saison fructueuse.

Malgré le fait qu’il n’ait eu droit à seulement une journée d’essais sur un circuit sec, après que les pluies sporadiques laissent place à des conditions en perpétuels changements lors du deuxième et du troisième jour, Sykes était quatrième au classement général et à seulement 0,267 seconde du pilote le plus rapide.

Comme tous les pilotes prenant part à ces essais au Portugal, Tom avait espéré deux jours de plus sans pluie pour régler la moto en fonction de ce circuit et effectuer les derniers préparatifs avant que l’équipe mette le cap sur l’Australie pour les derniers essais de IMS et la première course de l’année, le 27 février. Ces espoirs de conditions constantes sur le circuit ont été en vain, mais l’équipe a quand même réussi à effectuer une bonne charge de travail et à trouver encore plus de points à explorer plus en profondeur la prochaine fois.

Joan Lascorz ne s’est pas encore rétabli complètement après sa grosse chute survenue au cours de la saison du championnat mondial de Supersport 2010, mais la recrue de Superbike était encore bien positionné dans la lice parmi certains pilotes de renom. En effet, il a terminé 10e en ce qui a trait aux résultats de temps d’un test comptant 16 pilotes de haut calibre. Joan a senti qu’il aurait pu faire une meilleure première impression pour son retour, mais il a été ralenti par d’autres pilotes lorsqu’il tentait d’améliorer son temps lors de la première journée d’essais.

Pour minimiser le risque de chute, Joan a choisi de ne pas participer à plusieurs des sessions lorsque le circuit n’était pas complètement mouillé ou complètement sec. Cependant, il a participé aux essais lorsque le circuit était complètement détrempé et il est satisfait de ses résultats positifs.

Tom Sykes : « Dans l’ensemble, pas trop mal quand le circuit était sec. Nous n’étions qu’à deux dixièmes, cependant je ne dis pas que ce sont des résultats fantastiques, mais à la fin de la journée, nous avons obtenu de bons temps. Nous devons encore nous améliorer quand le circuit est trempé, mais nous avons quand même obtenu des résultats positifs quand le circuit était mouillé. Dans l’ensemble, je suis satisfait des essais, si ce n’est des conditions météorologiques. Nous avons confirmé la direction générale vers laquelle nous nous orientons avec ces réglages. Nous pouvons donc nous rendre à Phillip Island avec plus de pièces qui nous aideront sous plusieurs aspects. Nous effectuerons les deux journées d’essais officiels en Australie et ensuite place aux courses ».

Joan Lascorz : « Comme j’ai choisi de ne piloter que sur un circuit sec, le premier jour s’est avéré propice aux essais et pour évaluer la condition de ma moto et la mienne. La moto allait bien et j’ai été surpris par ma bonne forme physique. Je ne suis pas encore rétabli entièrement, mais je vais mieux. J’ai bien travaillé avec Pere et le premier jour, nous avons trouvé un bon réglage pour les courses sur un circuit sec, mais j’ai été retardé par certains autres participants alors que je tentais d’améliorer mon temps de tour. Si je tiens compte de mes temps idéaux, je pense que j’aurai pu obtenir environ 0,6 seconde de plus. Les membres de l’équipe de Kawasaki m’ont expliqué très clairement mes points à améliorer, ce que j’apprécie énormément. Je n’ai pas voulu trop me risquer quand le circuit était trempé, mais nous avons quand même obtenu certains bons temps de tour alors que le circuit était très trempé. Je me suis arrêté lorsque le circuit a commencé à être inconsistant parce que je ne veux pas du tout risquer de chuter ».

 

Retourner