Nouvelles

Sykes le plus rapide aux tests de Jerez.

janvier 23, 2013

Tom Sykes et Loris Baz ont connu des conditions de piste sèche et mouillé aux essais de Jerez et des  améliorations ont été apportées à leurs Ninja ZX-10R officielles pour chacune des conditions contrastantes de la piste.

Sykes a atteint son rythme rapide très tôt dans le test et marque 1'40 0.5 au deuxième tour aujourd’hui avec un pneu de qualification et un autre second tour de 1'41 0.6 sur un pneu de course. Il y avait beaucoup de coureurs de différentes classes pour ce test, y compris la plupart des principaux rivaux de Tom. De son côté Sykes a poursuivi son rythme comme aux tests antérieurs et mène à la tête de nouveau.

Le jeune pilote français Baz a fait de grandes améliorations une fois de plus et même si l'équipe a choisi de ne pas utiliser les transpondeurs de synchronisation comme le font leurs principaux rivaux à ce test, Baz a établi le meilleur temps aux tours ce qui le place dans le top six. Ce fut un très joli résultat car il a perdu beaucoup de temps dans la zone des puits suite à un accident au deuxième virage à mi-parcours de la deuxième journée. Sa moto a dû être remontée.  

La première journée de tests s’est déroulée dans des conditions météorologiques changeantes qui ne fut  jamais complètement sec. Plusieurs averses de pluie fait a en sorte que la piste resta humide toute la journée malgré le manque de soleil. Les conditions de piste se sont rapidement améliorées la deuxième journée, qui s'est avérée froide mais ensoleillée.

Il s'agissait de la dernière épreuve européenne de tests avant que les pilotes de Superbike et de Supersport se dirigent vers l’Australie pour encore plus de tests à Phillip Island en vue du début du  championnat qui se tiendra à ce circuit le 24 février.

Tom Sykes: «Nous sommes très heureux des résultats de ce test. Hier, nous avons eu du temps de piste mouillé et pour certaines personnes, ce n’était pas optimal, mais pour nous, ce fut très utile. Nous avons encore appris certaines choses hier et encore aujourd'hui dans des conditions de piste sèche. Finalement, nous avons eu des conditions de piste décentes et avons pu évaluer notre potentiel à pleine vitesse. Nous avons pu tester de manière très constructive. Les deux jours ont été très précieux et je tiens à remercier toute l'équipe et Kawasaki pour l’excellence de notre programme d'essais et des progrès qui s’en ont suivi. Pour cela, je suis heureux. Ce circuit est assez particulier et si on se fie aux chiffres, nous ne sommes pas dans une mauvaise situation. Sur un pneu de course que nous avons fait une longue course et avons été en mesure de fixer un 1'41 .7 au bout de 14 tours. Globalement, je suis heureux de notre accomplissement et me réjouis de la prochaine épreuve de Phillip Island. "

Loris Baz: «Je qualifie ce test de pas si mal même si j’ai perdu deux à trois heures aujourd'hui due à une chute. Je suis un peu déçu car nous avions plusieurs choses à essayer, mais nous avons encore fait un grand pas en avant et je suis heureux avec ce que nous avons trouvé. J'ai eu un bon feeling avec le pneu course et également le pneu de qualification.  Je ne pouvais pas faire le temps voulu avec un pneu de course tendre vers la fin parce que j'avais déjà roulé trois tours sur celui-ci et à chaque fois je me suis ramassé avec un autre coureur devant moi. Je suis sûr que j'aurais pu faire du bon temps car je ne suis pas si loin de Tom. Aussi, en utilisant un pneu de qualification c'était la première fois que j'ai pu voir une différence marquée et je suis heureux car il y aura que trois coureurs par chaque ligne (nouveau pour 2013) ce qui sera très important pour la qualification pour le Superpole. Le fait que je ressens bien l’avant de la moto renforce l’adhérence du pneu arrière. Je suis vraiment heureux d’aller à Phillip Island. "

Marcel Duinker, le chef d'équipe de Sykes: «Nous avons fait quelques changements dans la suspension de la moto hier sous la pluie et c'était pas si mal, car l'année dernière dans des conditions similaires nous avions couru dans des conditions encore plus humides. C'est pourquoi nous étions sur la piste toute la journée dès le premier jour. Nous avons aussi réussi à trouver quelque chose qui était assez simple qui a amélioré notre performance. Nous avons fait de gros changements sur la moto lors de ce test avec des choses assez fondamentales. C'est quelque chose qui ne se fait pas la fin de semaine de course car c’est trop risqué, mais pour cette fois, on a eu des résultats et nous sommes maintenant dans la bonne direction. Nous avons également trouvé quelques bénéfices à ces changements dans les conditions sèches, à la fois dans le rythme et la durée des pneus. Nous avons franchi une autre étape ici, comme à Jerez et celles d'Aragon l'an dernier. Nous n'avions qu'une seule journée sèche, mais nous sommes fin prêts pour l'Australie ayant eu cette opportunité d’améliorer la moto. "

Pere Riba, chef d'équipe de Baz,: «Je suis très heureux avec les résultats des tests. Nous avions bien travaillé à Almeria et même chose ici pour Jerez même si le premier jour il pleuvait, ce fut très utile. Loris s’est habitué à la piste et nous avons fait quelques changements sur la moto et passé en revue de  nouveaux points. Nous avons également reçu l'information de la dernière épreuve pour comparer. Il semble que nous ayons fait un pas en avant avec Loris et les paramètres de la moto. On remarque une amélioration. Nous sommes en train d'apprendre et sommes confiants que Loris peut encore améliorer son chrono. Nous mettons l'accent sur certains points particuliers avec Loris, parce qu'il est un coureur assez grand et costaud, nous devons donc travailler avec ça. Autre que le temps perdu aujourd'hui après son léger accident  au deuxième virage, je suis très heureux que nous ayons pu faire des améliorations sur la fourche avant et maintenant Loris perçoit bien l'avant et l'arrière de la moto. "

Retourner