Nouvelles

Sykes Gagne et Remporte la Deuxième Place Malgré la Malchance à la Deuxième Course.

septembre 24, 2012

Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) a eu un départ à partir de la position de tête qui l’a apporté à la victoire malgré des conditions sèches et difficile dans la première course à Portimao et, ce faisant, a pris la deuxième place du championnat avec une seule ronde restante.

Malheureusement pour Tom et son équipe, un problème technique à la deuxième course les ont empêchés d'aller pour une victoire double, ou un autre podium, laissant Tom à la fois frustré d'avoir été contraint à l'abandon, mais aussi conscient qu'il vient de prendre la deuxième place au classement du championnat.

Loris Baz (Kawasaki Racing Team) a remporté deux bons scores des points remportant la septième place dans chaque course aujourd'hui et ce faisant, il s’est classé 12e au classement général, avec un total de 116 points.

Le jour de la course, les conditions se sont avérées vraiment mouillé, avec certaines parties détrempées à certains endroits, avec des taches d'humidité résiduelle et une surface généralement humide obligeant les pilotes à opter pour de pneus conçus pour la pluie. La course a été arrêtée après quelques tours et la première partie annulée, le résultat final étant prélevé à partir d’un redémarrage au 16e tour. L’équipe de Sykes a changé deux réglages sur la moto ce qui permit à Tom de rattraper le vainqueur de la course et ce, pour la troisième fois cette année, se rendre à l'intérieur de l’écart de 14,5 points du leader Max Biaggi, qui a terminé quatrième.

Dans la deuxième course, avec des conditions sèches, Sykes a été obligé d’abandonner lorsque de la fumée sortant de son échappement fut aperçue et avec Biaggi marquant 16 points pour la troisième place, Biaggi se retrouve avec 30,5 points d'avance sur Tom. Précédemment à la deuxième place, Marco Melandri a subi une chute à la première partie qui fut annulée et a été incapable de redémarrer dans aucune des courses. Tom a désormais huit points d'avance sur Melandri avec deux courses à disputer lors de la manche finale en France.

Pour Loris Baz, Portimao était le lieu qu’il aurait aimé ramasser un score parmi les septièmes premiers et utiliser ces points de championnat judicieusement, mais un accident durant la période de réchauffement rendit les deux courses douloureuses difficiles à finir. Il a quand même bénéficié d’une bonne améliorations par rapport à son résultat de qualification au Superpole qui le plaçait à la 12e place

Alexander Lundh de l’équipe Pedercini Team Kawasaki a marqué une 14e place dans les deux courses SBK d’aujourd'hui, avec son coéquipier David Salom qui a dû abandonner dans la première course, mais qui prend quand même les points pour la 13e place dans la deuxième course.

À la course pour la Coupe Superstock 1000 de la FIM, le pilote Bryan Staring de l’équipe Pedercini Kawasaki Pedercini a pris sa troisième victoire de l'année dans un style impressionnant, l'emportant par 1,722 secondes et, par conséquent garde l’espoir de devenir le nouveau champion. Il est maintenant à 22 points derrière le meneur, 19 derrière la deuxième place. Bryan a maintenant besoin de gagner et espérons que ses deux principaux rivaux marqueront peu de points et qu’il prendra le titre en France. Le pilote Jeremy Guarnoni  de l’équipe MRS Kawasaki a terminé troisième aujourd'hui, et il est maintenant au quatrième rang, à une place et 13 points derrière Staring.

Tom Sykes: «Nous avons eu de la chance aujourd'hui mais aussi un peu de malchance. Évidemment, sur le côté de la bonne chance dans la première course et dans le premier départ, nous étions vraiment en difficulté. Nous avons fait deux gros changements sur la moto après le drapeau rouge et quand il fut temps de repartir, c’est sur une moto un peu différente que nous avons complété la course. Je me sentais à l'aise. Donc un grand merci à l'équipe et à Kawasaki pour la décision rapide de faire ces changements. Je suis confiant pour la deuxième course car nous avons fait beaucoup de travail cette fin de semaine et j'ai vraiment senti que nous aurions pu avoir une bonne course. Honnêtement, je sentais que j’aurais pu être dans les deux premiers dans la deuxième course, ou peut-être encore mieux. Tout le monde a vu ce qui se passé aujourd'hui dans la course. Melandri a relativement gardé son rythme en fin de semaine et malgré un revirement de la chance causé par lui-même il fut contraint de sortir des deux courses. Donc, tout peut toujours arriver. Nous avons eu une victoire dans la première course, nous avons eu des problèmes dans la deuxième course, et c'est ce qui arrive parfois. Nous courons à un niveau très élevé et parfois il faut composer avec ce qu’on nous donne. Je l'accepte, mais c’est assez difficile à prendre après avoir été à 14,5 points de la tête après la première course. Je sentais que je pouvais avoir réduit cet écart à nouveau. Mais ce n’était pas pour arriver, alors que pouvez-vous faire? Nous nous rendrons en France prochainement et reprendrons là où nous nous sommes quittés et nous allons essayer d'avoir une bonne fin de semaine. "

Loris Baz: «La première course ne fut pas si mal même si elle était mouillée parce que nous avions un problème dès le début et nous nous comptons chanceux que le drapeau rouge soit sorti. Nous avions fait un petit changement, mais les conséquences  fut vraiment grande dans le premier démarrage. Donc, nous nous sommes sentis mieux à la vraie course. La deuxième course aurait pu être mieux, mais nous avons bien travaillé et quand j'ai réalisé que je ne pouvais pas suivre Badovini j’ai u me calmer. J'ai eu un gros accident au réchauffement ce matin dans un coin en descendant, ce qui m'a affecté pour les courses. Mais la semaine dernière, si vous m'aviez dit que j’étais pour prendre deux septième places j’aurais été très heureux d’apprendre ça.

 

Retourner