Nouvelles

Sykes et Baz Malchanceux mais Staring Gagne le Superstock 1000 pour Kawasaki

juillet 3, 2012

Les coureurs Tom Sykes et Loris Baz de l’équipe Kawasaki Racing Team ont perdu des points précieux pour compter et n’attribue le fait d’avoir manqué le podium à la simple malchance et à une chute d'un autre coureur.

Tom, qui a établi un nouveau meilleur tour de piste en Superpole samedi, a trouvé les conditions légèrement plus fraîches aujourd'hui et malgré la perte d’un peu de terrain à un stade de la course, il s’est battu pour s’assurer de garder ce qui ressemblait être un podium gagné d’avance derrière le duo à la tête.

Sykes a été atteint par derrière quand un autre pilote s'est écrasé et que sa moto hors contrôle aie touché la roue arrière de Tom, se dérobant sous lui à un angle extrême mince. La chute à haute vitesse a laissé Tom meurtri mais intact, mais l'on ne pouvait pas en dire autant de sa machine officielle, la Ninja ZX-10R. Elle a dû être presque entièrement reconstruite en raison de la nouvelle réglementation pour 2012, qui empêchent les coureurs d'avoir deux motos complètes dans le puits à tout moment.

Des réparations rapides et complètes ont été faites à temps pour que Tom participe à la deuxième course, mais des vents violents ont contribué à le garder en huitième à la finale, malgré sa cinquième place dans les premiers tours.

Loris Baz a fait face à plusieurs problèmes aujourd'hui, notamment avec les effets néfastes de rafales de vent violents, mais dans chaque course, il a été victime de malchance. Il s’est fait expulser du circuit avec des coureurs s’écrasant devant lui dès le tout premier virage puis un maillon de sa boite d’engrenage a brisé quand il était sur le point de revenir en position pour marquer. Dans la deuxième course, son levier de vitesses a fait défaut mais il a été capable de persévérer jusqu’au drapeau à damier et finir 20e. Leandro Mercado et David Salom (Kawasaki  Pedercini) ont été victime de la malchance eux aussi pour le jour de course, avec Salom a juste une place derrière pour marquer le point à cette course à domicile en Espagne pour lui. Mercado fini 18e. Aucun coureur n’a complété la première course.

En tête pour Kawasaki avec un 1-2 dans la catégorie pour la Coupe du Superstock 1000 FIM, Bryan Staring (Kawasaki Team Pedercini) a gagné au guidon de sa Ninja ZX-10R une première victoire à ce niveau, et a continué à domicile à la deuxième place par un autre pilote Kawasaki , Jeremy Guarnoni (MRS). L'ancien champion australien Staring a mené pendant presque toute la course et a également affiché un temps record avec un nouveau temps au tour de 2'01 0.446 au cinquième tour et termine huitième à quelques secondes de Guarnoni. Le jeune coureur français, lui à son tour, démontré du talent et réussi à rattraper et ensuite dépasser Lorenzo Baroni et marquer son premier podium dans cette classe. Jeremy est maintenant au sixième rang, avec 46 points et Staring septième avec 45 points.

Tom Sykes: «Nous sommes loin d'être heureux parce que nous avions bien testé la semaine dernière et nous avions beaucoup appris. Nous sommes venus ici en fin de semaine et nous étions très forts, même dans des conditions chaudes et je pouvais faire de bons chronos pendant une longue période. J'étais confiant pour les courses d'aujourd'hui, mais malheureusement, les vents sont arrivés et nous a repoussé sur les côtes à nouveau nous ôtant la traction à l’avant. Nous étions déjà au stade critique, mais nous avons eu le meilleur des deux mondes en fin de semaine. Je m'attendais à un bon résultat sur la Ninja ZX-10R, mais nous ne pouvions rien faire à ce sujet. Nous avons été toujours à la tête pour le podium dans la première course mais malheureusement quelqu'un a essayé une manœuvre stupide dans la première course et c’a m'a coûté cher et aussi à Kawasaki, parce que nous aurions pu finir parmi les trois premiers du championnat. Les garçons de mon équipe ont fait un travail fantastique pour la deuxième course et c’est juste malheureux que nous ayons à faire face à tant de conditions venteuses, nous n’avons simplement pas été mesure de livrer. Une autre erreur par un autre coureur nous a bouleversés mais je suis sûr qu’avec un test demain, nous pourrons continuer à travailler et nous allons y arriver. Je suis convaincu que nous pouvons revenir forts. "

Loris Baz: «Nous avons eu simplement de la malchance aujourd'hui. J'ai été poussé à l’écart dans le premier virage, ce fut ma première malchance. Des concurrents se sont écrasés devant. Mon rythme de course était assez bon et je pense que j'aurais pu finir 11e, mais alors le maillon de ma boite d’engrenage s’est brisé après quelques tours. Il a fallu que je tienne bon. Mon rythme était correcte dans la deuxième course, mais le vent était assez fort, il était difficile de trouver une solution à ce problème. Je voulais me pencher davantage pour tirer la moto dans les virages, mais quand le vent est entré en jeu je n’ai pas eu de chance non-plu. J'ai eu quelques tours pour régler ce problème et ensuite le levier de vitesses a éclaté, une autre malchance. On a rien fait pour mériter ça, c’est juste de la malchance. "

Bryan Staring: "Nous avons eu beaucoup de première positions dans la course et ce fut une bonne course pour moi. J'ai travaillé dur avec l'équipe et c'est notre deuxième année ensemble en Europe. J'aime le circuit ici, en Espagne et tout était réuni pour nous dans la course. Nous avons fait des chronos fantastiques et nous avons pu gagner la course. C’était incroyable pour nous tous.

Jeremy Guarnoni: "Je suis heureux du résultat pour nous c’est une chose nouvelle pour moi d'être sur le podium en Superstock 1000. Je suis maintenant là-bas avec mon équipe MRS et je suis vraiment heureux pour les résultats de la course pour nous tous. J'ai eu un certain contact avec Sylvain Barrier et j'ai essayé de pousser et pousser pour me rendre à Lorenzo Baroni, puis le passer pour lui ôter la deuxième place. Je suis content pour Bryan et Lorenzo aussi, parce que c'était une très bonne course. "

Des images haute résolution peuvent être téléchargées gratuitement à : press.kawasaki.eu.

 

Retourner