Nouvelles

Sykes au top quatre pour les essais présaison finaux.

février 20, 2013

Tom Sykes et Loris Baz et leur  Ninja ZX-10R se sont rendus à la quatrième et 15ièmeposition aux tests de présaison officiels à Phillip Island, avec Sykes qui a roulé avec un os fêlé dans son poignet gauche.

 

Sykes était de retour à son meilleur niveau aujourd'hui et même si il a passé beaucoup de son temps à se concentrer sur les réglages de la moto et des pneus pour la prochaine course qui aura lieu dimanche le 24 février. Il demeure en fait de vitesse au quatrième rang ce qui est un résultat positif étant donné que la plupart de ses rivaux ont eu beaucoup plus de temps au circuit que lui.

 

Baz a été capable de reprendre de la confiance après une chute dans les essais précédents en Australie, et a été capable de sentir l’arrière de sa moto lors de la session finale aujourd'hui.

 

Des températures accablantes par la chaleur se sont abattues pour la première journée de ces essais officiels en Australie et ont été remplacées par de la pluie le matin tôt aujourd'hui, puis en après-midi c’était plus froid mais finalement sec.

 

Sykes a établi le meilleur tour en 1'31 0.261 secondes, ce qui le porte au quatrième rang du classement de ces 20 coureurs. Baz, lui-même est revenu à pleine vitesse, a terminé 15e, établissant ainsi son meilleur temps de 1'32 0.625 secondes. Il était heureux des ajustements de la moto et de sa conduite, en particulier dans la dernière demi-heure sur le circuit.

 

Avec de nouvelles règles de drapeau à drapeau pour les courses SBK 2013, l'équipe a  pratiqué des changements de roues rapides en cas de pluie, avec des supports spécialement conçus à cette fin pour  gagner du temps si jamais un changement de roue à mi-course serait requis.

 

Les pilotes de l’équipe Kawasaki Pedercini  Federico Sandi et Alex Lundh sont arrivés 18e et 19e, respectivement, et sont maintenant prêts pour la première fin de semaine de course de l'année 2013.


Tom Sykes: «J'ai eu à utiliser mon bras blessé aujourd'hui. Mon chef d'équipe m’a aidé car mon bras avait de la difficulté à réponde à mes mouvements.  Je sais que mon poignet a été blessé et je sens la fêlure de l’os et aussi mes côtes sont assez douloureuses, mais j'ai confiance en Kawasaki et à toute l'équipe. Un grand merci à mon chef d’équipe Marcel et au gérant de l’équipe  Guim parce qu'ils ont fait un appel très important après l'accident de jeudi. Nous avons commencé à nous regrouper maintenant et il y a encore du travail à faire, mais avec des temps de piste de six heures, les garçons ont fait un travail fantastique, ce qui a rendu ma vie encore plus facile. Je peux monter sur ma moto de nouveau et je l'apprécie. J'ai été un peu tendu dernièrement en raison du circuit et du rattrapage à effectuer, mais j'ai bien fini, avec beaucoup d'informations. J'ai la chance d'avoir des gens intelligents qui travaillent avec moi et nous avons rattrapé le temps perdu. Nous avons fait beaucoup de tours aujourd'hui et je me sentais bien à mon réveil ce matin. "


Loris Baz: « Ce n'était pas si facile au début de ce test parce que j’avais tombé dans le test précédent et ce  n'était pas facile de retrouver ma confiance, j’ai roulé vraiment sous ma limite. Il est vraiment important que je me sente libre avec la moto et la laisser aller dans les coins. Ensuite, nous avons réussi à trouver quelque chose à améliorer, moi plus que la moto. C'était vraiment positif. Je pense que ça va aller et espérons nous améliorer à nouveau vendredi. "


Sykes chef d'équipe, Marcel Duinker: "Nous avions une liste de choses à confirmer ici et nous avons dû établir des priorités, car nous avions un temps de piste réduit. Nous nous sommes concentrés sur un certain nombre de choses dans ces heures d'essais et que nous avons essayé d'élaborer sur le sujet, de sorte que nous avons beaucoup amélioré notre moto pour ce circuit, ce qui est tout à fait génial. Je pense que nous avons seulement besoin de raffiner encore plus les ajustements pour vendredi et  samedi. "


Chef d'équipe Baz, Pere Riba
: « Ce n'était pas si facile pour Loris de récupérer sa confiance dans ces deux jours d'essais après ce gros accident récemment, mais cet après-midi, je suis heureux parce car on dirait qu'il est de retour en tant que coureur. A ce circuit la distance de la course est très importante. Les meilleurs chronos que nous avons vus se font en un tour et Loris ne possède pas encore l'expérience nécessaire pour tirer le meilleur parti de la moto pour un seul tour. Mais il peut garder un rythme rapide et c’est ce qui compte. Si je peux continuer à l’encourager je serai content de moi. Les choses étaient mieux aujourd'hui et tout va bien aller ".

Guim Roda, Gérant de l’équipe: « Nous avons vu Tom à un très bon niveau aujourd'hui et il s'est concentré sur la recherche du ligné à atteindre plutôt que de simplement opter pour des tours rapides. Il est clair que l'un des objectifs de cette année c’est d'être cohérent avec le rythme tout au long de la course et pour Loris l'idée est qu’il se garde aux aguets car les deux derniers accidents ont eu lieu quand il a poussé sa limite. Nous préférons faire un pas en arrière et comprendre les limites et puis s’améliorer en toute sécurité. Ces deux jours ont été très intéressants et nous sommes prêts pour la fin de semaine. "

Retourner