Nouvelles

Sébastien Pourcel gagne l’épreuve du championnat mondial de MX3 en France

mai 13, 2008

Sebastien Pourcel a eu une belle fin de semaine à Castelnau de Lévis. Il a gagné les deux courses de qualification et le troisième GP de sa carrière à l’étape française du championnat mondial de motocross MX3.

C’était en cherchant un bon entraînement pour le GP MX1 d’Espagne que Sébastien Pourcel et Alexandre Rouis de l’équipe Grand Prix Kawasaki se sont inscrits à la série MX3 mondiale à Castelnau de Lévis, l’un des plus célèbres circuits français.

Le temps était pluvieux samedi lors des sessions d’entraînement, mais la piste a séché et le soleil était au rendez-vous pendant la fin de semaine. Sébastien a été le pilote le plus rapide pendant les sessions des entraînements libres et en plus, il a marqué le tour le plus rapide pendant l’entraînement chronométré, avec environ trois secondes de moins que les autres pilotes.

Il a pris un bon départ dimanche et a dépassé rapidement Jeremy Tarroux (dans la première course) et Thomas Allier (dans la deuxième course) pour se trouver en premier aux deux courses. Nettement plus rapide que tous ses rivaux, Sébastien a gagné deux courses, devançant de loin l’ancien champion MX3, Sven Breugelmans. Alexandre Rouis, son coéquipier, s’est classé treizième à la première course de qualification et dix-huitième à la deuxième.

Sébastien Pourcel : « Une bonne course pour moi. J’ai pris de bons départs dans les deux courses et après, j’ai foncé pour m’éloigner de mes rivaux. Même si j’ai fait des erreurs à la première course, j’ai gagné les deux avec facilité. L’objectif était de tester la suspension et le moteur. Alors, ils on bien marché puisque j’ai fait deux départs dans les cinq premiers. »

« Samedi soir j’ai demandé à l’équipe de faire quelques changements dans le réglage du moteur, qui ont été positifs. La moto était parfaite pour la course et j’espère avoir la même impression de perfection à la course de la semaine prochaine, en Espagne. C’était une bonne décision de venir participer à ces courses, surtout après le Grand Prix d’Hollande, parce qu’il est toujours mieux de faire deux courses de trente-cinq minutes que de s’entraîner tout seul. »

Alexandre Rouis : « Samedi j’ai eu une bonne impression vis-à-vis du circuit, nous étions bien et j’ai eu des bons moments. La course, c’était autre chose, parce que je n’ai pas réussi à décrocher une bonne position par deux fois d’affilée et la piste était si dure que j’ai fini par avoir du mal aux avant-bras. Oui, je suis déçu. Je dois me trouver une meilleure position aux départs, parce que si le départ n’est pas bon, il est difficile d’avoir de bons résultats. »

Roger Pourcel : « Séb a eu une bonne fin de semaine ici. Il est plus rapide que les pilotes MX3 et samedi il a été en tête de peloton pendant toutes les sessions d’entraînement. Nous avons apporté plusieurs modifications aux réglages au cours de la fin de semaine, surtout à la suspension et au moteur. Séb a fait deux courses sérieuses : il a été toujours rapide et même lorsqu’il était bien en avance par rapport aux autres, il a continué dans un bon rythme, en s’entraînant pour les GP qui s’ensuivront. »

« Alex n’a jamais trouvé son bon rythme. Ses résultats laissent à désirer et nous espérons qu’il trouvera une solution pour se qualifier pour le prochain GP. Je voudrais aussi dire quelques bons mots à propos de Maxime Emery, le champion français qui nous aide lorsque nous avons des courses en France. Il s’est blessé aux côtes la semaine dernière pendant le GP MX3 en Espagne, mais il s’est quand même qualifié ici et a marqué des points, malgré la douleur. »

Retourner