Nouvelles

Rétrospective 2011 : Moments Forts des Pilotes Kawasaki dans toutes les catégories.

décembre 22, 2011

 

Newsflash, 22 décembre 2011 - Après une saison de la WSBK  pour Kawasaki qui a été parfois difficile mais aussi gratifiante,  des courses ont été gagné, des points accumulés et avec la Ninja ZX-10R le potentiel a été transformé en performance.

Le plus haut niveau en fait de course de modèles de dérivés de production prend place à l'intérieur de la sphère de la WSBK. Celle-ci comprend la classe des modèles fortement modifiées de la FIM et du Championnat du Monde de Superbike (avec ses sept fabricants concurrents) jusqu’aux classes Superstock à peine modifiés - et sans oublier la nouvelle initiative de la Coupe d'Europe junior : Cette classe de jeunes pilotes qui sont au guidon d’une Ninja 250R à l’allure ( moto et accessoires) de son équivalent de la classe internationale et qui se mesurent dans le cadre d’une course en circuit a été accueilli avec  grand succès dès sa première année.

Pour le  Superbike, le tant vanté Ninja ZX-10R a prouvé ses capacités avec une victoire au Superpole à Misano tout d'abord, pour ensuite accumuler une autre victoire  à Nürburgring en Septembre. Tom Sykes (Kawasaki Racing Team Superbike) a été l'homme qui a apporté la nouvelle Ninja à ces niveaux dès que l'occasion s’est présentée. Son coéquipier Joan Lascorz, une nouvelle recrue (Kawasaki Racing Team) a été au top cinq à trois reprises  malgré un début d'année difficile avec les effets persistants d’une blessure reçue en 2010 au World Supersport. Joan a fait ses preuves en tant que pilote de Superbike dès sa première année en finissant seulement à quatre points d'un top dix au classement final. Malheureusement pour le troisième co-équipier officiel de l’équipe Kawasaki Racing (KRT) Chris Vermeulen, fut accablé d’une blessure préexistante et a été dans l’impossibilité de démontrer de quoi il était capable car le problème fut aggravé par une blessure supplémentaire au coude. Lascorz et Sykes seront de retour en arborant la couleur Kawasaki officielle l’an prochain. (Go Green)

Dans la classe toujours plus compétitive du FIM Championnat du Monde Supersport, Broc Parkes et David Salom (Kawasaki Motocard.com Provec) se sont démontrés comme de véritables gagnants du championnat sur la Ninja ZX-6R, mais finalement Salom a dû se contenter d’une seconde place finale et  Parkes d’une quatrième. Maisn Parkes a quand même remporté la course de Misano et a marqué cinq podiums au total. Tel était l'amélioration des performances Salom une fois qu'il a eu rejoint Kawasaki pour 2011 en marquant le premier podium de sa carrière à Motorland Aragón, il suivit avec deux autres avant la fin de la saison. Il a également été le seul pilote à marquer des points à chaque ronde.

La Division Européenne 600 du Superstock  fut la classe dans laquelle Kawasaki se raprocha le plus du succès avec le pilote Joshua Day et sa Ninja ZX-6R de Kawasaki. Après avoir atteint une géométrie parfaite en configurant des ajustements en fonction de son style de pilotage, Joshia Day a prouvé que sa Kawasaki était une base solide et une bête de championnat. Il a remporté deux courses, l'une à Silverstone et une à Imola, et a remporté six podiums au total, les résultats qui ont éventuellement poussé le champion Jed Metcher vers le chemin de la finale.

La géniale Ninja ZX-10R 2011 de Kawasaki est, elle aussi, monté au podium au Superstock 1000 de la FIM avec une troisième place à la dernière manche qui avait lieu à Portimao, notez quelle fut  la seule machine japonaise a réussir cet exploit de l’année. Le pilote Sheridan Mortais de Lorenzini by Leoni prit lui aussi sa place sur le podium et fera partie du WSS avec Kawasaki DeltaFin, exploité par Lorenzini, l'an prochain, aux côtés de la nouvelle recrue Kenan Sofuoglu.

Le festival Ninja  s'est poursuivi en 2011 avec une initiative toute nouvelle et très appréciée; la Coupe d'Europe Junior. Cet évènement ouvert uniquement aux jeunes pilotes, tous monté sur des Ninja 250R de Kawasaki avec leur équipement respectifs identiques aux grandes motos qui sont fournis aux participants se mesurent les uns contre les autres pour chacune des six rondes. Le coût fixe annuel de cette activité donne l’avantage de n’avoir qu’à  simplement se concentrer sur la pratique avec emphase sur le jour de la course. Le pilote australien Matt Davies a remporté le titre, mais beaucoup d'autres ont eux aussi pu démontrer leur habileté en circuit.

En tout, 2011 a été une année couronnée de succès sur plusieurs niveaux pour beaucoup d'équipes Kawasaki et leur pilotes. Pour la saison 2012, nous pouvoir entrevoir une année qui s’annonce pleine de promesses pour ceux qui optent pour la puissance Kawasaki pour chacune des courses des classes de motos de production qui prendront part dans l’arène de la WSBK de 2012.

Retourner