Nouvelles

Rapport de course de Nigel Heggarty, le 8 juin, à Saint-Marcel, au Québec

juillet 3, 2008

Présenté par : Nigel Heggarty

Lors des essais, le circuit était tellement sec et glissant que je n'ai pu progresser. Le temps venu de notre deuxième essai, le circuit était dans une tout autre condition. Ma moto allait très bien et j'étais sûr de moi face aux épreuves. Juste au moment où nous allions commencer, une pluie diluvienne s'est mise à tomber. Il a plu à torrents pendant environ 20 minutes et le circuit s'est transformé en une véritable mer de boue. Nous avons attendu, jusqu'à ce que les arbitres du CMRC décident d'aller examiner le circuit, pour voir ce qu'ils pouvaient faire. Quelques heures plus tard, l'équipe d'entretien avait réussi à rendre le circuit praticable. Nous avons eu droit à quelques tours d'essais avant le commencement des courses finales. J'ai fait un tête-à-queue à mi-chemin, alors que je tentais de dépasser un coureur moins rapide. Je suis sorti de la « ligne » pour le contourner et j'ai chuté dans un trou de boue profond. C'était glissant à ce point ! J'étais couvert de boue au départ de la course et il manquait une pédale à ma moto. La course ne s'est pas trop mal passée, malgré les circonstances. J'ai pris un très mauvais départ, mais j'ai réussi à rester sur deux roues pendant toute la course et je suis arrivé 3e. J'étais malgré tout très déçu.

Je suis parti de Saint-Marcel vers minuit et j'ai conduit pendant une grande partie de la nuit pour me rendre chez moi, afin d'être prêt pour travailler et à aller à l'école lundi matin. C'est ce qu'on appelle une fin de semaine bien remplie !

Retourner