Nouvelles

Rapport de course de Jessica Foster, la manche du championnat national, à Edmonton

juillet 25, 2008

Présenté par : Jessica Foster

J'avais vraiment hâte à la manche du championnat national à Edmonton, car je serais fraîche et dispose du fait que j'allais courir dans ma propre province. De plus, le circuit étant nouveau pour tous, tous les pilotes seraient sur un pied d'égalité.Il y aurait également beaucoup de mes amis et de membres de ma famille parmi les spectateurs.

Je savais que Chick serait le bâtisseur principal, et, par conséquent, je me suis mise à sauter beaucoup plus que je ne le fais habituellement avant une course. À vrai dire, je m'amuse et je me sens plus à l'aise que jamais de ce côté-là. Je pense que c'est grâce à ma KXF250 munie de sa suspension SSS. Je n'ai certes pas plus de cran que l'année dernière, mais j'ai davantage confiance en moi. J'attribue ça à la remarquable mise au point de ma moto. J'aimerais donc remercier, tout de suite, Kawasaki d'avoir conçu une moto si géniale, et Joe Skidd d'en faire les réglages pour moi.

SAMEDI, JOUR DES COURSES DE LA CATÉGORIE AMATEUR
J'affichais un très large sourire et j'avais des nœuds dans le ventre, après avoir vu le circuit. Je savais que, quelques heures plus tard, je ferais des sauts que je n'avais jamais osé faire. Je voulais vraiment une place sur le podium, alors je m'y suis donnée à cœur joie dans les sauts. Les essais se sont bien déroulés. Je me sentais bien sur le circuit, mais je n'avais pas encore fait de sauts. Pour ce, nous devions attendre aux courses de la catégorie intermédiaire prévues en après-midi, j'ai donc passé beaucoup de temps à regarder. À la fin de la journée, je n'avais toujours pas pris le saut double à l'arrière qui propulse vraiment haut. Heidi m'a alors donné quelques conseils pour le lendemain matin, et elle m'a convaincue que le vide seul créait la peur, mais que le saut, comme tel, se prenait réellement bien. Je me suis couchée avec l'idée que je devais prendre ce gros saut terrifiant.

DIMANCHE, JOUR DES COURSES
Il faisait très beau et très CHAUD. Je savais que je devais ménager mon énergie et me protéger du soleil. D'abord, parce que je suis rouquine et que la chaleur me rend sujette aux coups de chaleur et aux migraines, et parce que je me fais vieille. HA! HA! Aux essais, j'ai pris le saut double dont j'avais rêvé toute la nuit. C'était beaucoup plus facile que je ne l'avais cru et ça m'a donné un avantage important, car nous n'étions que quatre à prendre tous les sauts. Cela a divisé la catégorie.

1re COURSE
Je suis partie environ 6e, mais je suis restée près du peloton de tête. Ça m'a pris à peu près deux tours pour rejoindre Jolene, en 3e, et nous nous sommes mises à jouer au chat et à la souris. J'étais en pleine forme et je gagnais du temps. Nous avions une bonne longueur d'avance sur les filles derrière nous, mais nous nous donnions, l'une l'autre, du fil à retordre. À mi-course, j'ai senti que ma moto allait glisser. J'ai essayé de rajuster l'embrayage, mais ça n'a pas changé grand-chose. J'essayais encore de rattraper Joe, mais l'arrière de ma moto était instable. Il a fallu que je dérape complètement de côté sur le double saut qui m'intimidait tant, pour que je remarque que le pneu arrière était crevé. À ce moment-là, comme j'avais une avance considérable et que j'étais 5e, je me suis rendue, tant bien que mal, jusqu'à la ligne d'arrivée. J'étais très gênée d'aller si lentement, mais j'ai réussi à finir 4e, malgré tout.

2e COURSE
Je savais que pour accéder au podium tant convoité, je devais arriver 3e. J'ai été sérieusement retenue après avoir pris un départ comme ci, comme ça. Toutes les filles faisaient bonne figure, mais je ne pouvais sauter comme j'aurai aimé, à cause du trafic devant moi. Le gros du peloton, qui s'étendait sur toute la largeur du circuit, rendait les dépassements très difficiles. J'ai vraiment donné tout ce que j'avais. Peut-être même un peu trop. J'ai commencé à être plus combative et j'ai chuté à deux reprises. Je devenais plus contrariée, chaque fois que je passais devant mon petit ami, et mécanicien, Rob, et qu'il me disait 7e ou 6e position. Je me suis finalement positionnée 5e et une fois là, j'étais totalement exténuée. J'ai essayé de reprendre mon rythme, mais je suis arrivée nerveusement sur quelques sauts doubles et j'ai vraiment eu peur. Mes mains et mes jambes avaient peine à tenir. J'avais l'impression que j'allais mourir. Je pouvais facilement dire que les filles me devançant s'affaiblissaient elles aussi, car Danaye et Jolene étaient proches à m'en donner envie de pleurer. Au terme de la course, je suis arrivée 5e. Ma seconde chute m'a épuisée et m'a brisé le cœur. J'ai fait du mieux que j'ai pu et je voulais de tout cœur hisser ma moto sur le podium, pour tous ceux qui m'ont aidée, cet été. J'ai réellement fait mon possible et mis tous les efforts inimaginables dans ces deux courses. Je vous remercie tous de votre soutien et je suis désolée de n'être pas montée sur le podium, pour vous montrer à quel point je l'apprécie.

LES RÉSULTATS
Ross 1 et 1, Cooke 2 et 2, Van Vugt 3 et 3, Giroux 5 et 4, Foster 4 et 5, Killough 6 et 6

À VENIR
Dans deux semaines, je me rendrai à San Del Lee pour participer au dernier événement de la saison. J'espère que tout se passera bien et que je conserverai ma 5e position au classement général.

AVENIR
Je tiens à vous annoncer que j'ai été acceptée au semestre d'automne du programme de formation des enseignants du campus West Kootenay, de l'Université de la Colombie-Britannique, située à Castlegar. Robert, mon petit ami, et moi allons déménager dans l'Ouest, vers la mi-août, et j'espère devenir institutrice au terme du programme d'une année. Je remercie Bow Cycle d'avoir cru en moi tout au long de cette merveilleuse année et de soutenir ma décision de poursuivre mes études.

JE TIENS À REMERCIER : JEFF SMITH de DIRECT CASH ATM, TODD STARCHUK, REEGAN JONES, RON NEWMAN et  RACHEL CEREKWICKI de BOW CYCLE MOTORS, BRUCE MARCIA des MOTEURS KAWASAKI CANADIEN, GREG d'AMSOIL, JOE SKIDD de SSS SUSPESION, DEREK de TROY LEE DESIGNS, JSR d'OAKLEY, JEFF d'OGIO, STEVE de SOSA, TODD SCHUMLICK de PERFORM-X TRAINING, DC SHOES, HINSON, VP FUELS, MA MÈRE ET MON PÈRE, ROBERT SALEWICH, LUCAS FOSTER, ALANNA MASON et RYAN PICKFORD.  

Retourner