Nouvelles

Nouveau circuit et nouvelles occasions en Espagne

juin 14, 2011

Championnat du monde de Superbike, Motorland, à Aragon, en Espagne, le 14 juin 2011 - Tom Sykes, Joan Lascorz et Chris Vermeulen ont encore une fois fait force communes en  fin de semaine. Cette fois, l’événement a eu lieu au nouveau circuit du Championnat du monde de Superbike, soit à Motorland Aragon, en Espagne, le pays natal de Joan.

Tous les participants du Championnat du monde de Superbike en sont maintenant rendus à la série de manches se déroulant dans le sud de l’Europe, commencé par la manche de Misano qui a eu lieu dimanche dernier. Plusieurs visiteront pour la première fois le circuit d’Aragon, qui est également le circuit d’essai officiel de l’équipe Kawasaki. Les trois pilotes ont de l’expérience sur ce circuit dont certains encore plus que d’autres.

Sykes a quitté Misano avec la course du superpole en poche et son meilleur résultat de la saison jusqu’ici après s’est placé quatrième à la première course. Grâce au nouveau réglage de course plus amélioré que jamais, il est encore plus confiant aux commandes de la nouvelle Ninja ZX-10R 2011. 13e au classement général du championnat, Tom a la ferme intention de bien performer aux deux courses pour commencer à grimper au classement. L’événement aura lieu sur un circuit très moderne au nord de l’Espagne aussi impressionnant pour les pilotes que les spectateurs.

Une manche à domicile signifie peut-être une montée de pression pour Lascorz, mais au moins le pilote détendu de Barcelone a eu l’occasion d’essayer le circuit d’Aragon récemment, même si ce fut bref. Il s’agit de l’un des plus coriaces de la saison, mais il a tout de même hâte de participer à sa deuxième course du Championnat du monde de Superbike en sept jours. En particulier puisqu’elle aura lieu en sol natal. Joan suit Tom d’une place au classement général.

Suite à son retour aux courses réussi à Misano, Vermeulen a obtenu des points à chaque course et s’est même placé 10e à la deuxième course. Grâce à ses bonnes performances, il a réussi hisser son nom à la 20e place du classement général tournant le dos à son affreuse mauvaise fortune des derniers mois cumulant les blessures. Même s’il n’est pas encore complètement rétabli, Chris a malgré tout démontré à Misano être paré pour le reste de la saison, alors qu’il s’habitue de plus en plus à sa Ninja ZX-10R tour après tour. Il a eu l’occasion de passer deux jours à faire des essais sur le circuit d’Aragon, ce nouveau circuit qu’il considère parmi les meilleurs circuits de la saison.

Après la manche en Espagne, se sera au tour du circuit Brno de la République Tchèque d’accueillir la prochaine manche du Championnat du monde de Superbike du 8 au 10 juillet.

Tom Sykes : « Nous avons obtenu de très bons résultats lors de nos tests à Aragon, alors espérons que nous serons aussi performants qu’à Misano. J’ai hâte d’y être et quelques jours de repos devraient être suffisants pour calmer mon dos endolori qui m’a donné du fil à retordre à Misano. Cette course a beaucoup renforcé notre confiance et nous avons été rapides en pleine chaleur, ce qui est particulièrement positif. C’est une bonne chose de reprendre les courses après seulement quelques jours de pause. »

Joan Lascorz: « J’ai essayé le circuit d’Aragon pendant une courte période, mais je ne sais vraiment pas de quoi nous serons capables en  fin de semaine, car nous avons effectué seulement quelques tours. Les courses de Misano nous ont permis de découvrir de nouveaux réglages positifs à essayer, mais nous verrons comment les choses iront à Aragon. Au moins, j’ai déjà piloté sur ce circuit et je connais les lignes; pas par cœur, mais suffisamment pour vous dire que c’est un circuit difficile. Il s’agit de ma manche à domicile et mes proches seront là pour m’encourager. »

Chris Vermeulen : « J’ai hâte de participer à la manche d’Aragon parce que nous y avons fait des essais pendant deux jours il y a une semaine ou deux. Les conditions n’étaient pas parfaites, car il ventait énormément et le circuit était jonché de morceaux de pneus de voitures. J’ai appris le circuit et j’en suis très heureux, car il s’agit d’un circuit très difficile à apprendre. Il est très beau et je crois que nous aurons une course emballante. J’espère que oui de toute façon. Il y a beaucoup de tout sur ce circuit, des virages sans visibilité et une très longue dernière ligne droite et une zone de freinage très brusque. La moto Kawasaki a semblé bien répondre aux essais et je compte poursuivre sur notre belle lancée commencée à Misano. »

Retourner