Nouvelles

Les coureurs de l’équipe KRT fin prêts pour la première ronde WSB 2015 en Europe

avril 7, 2015

 

Pour le meneur au pointage du championnat Jonathan Rea (KRT) ainsi que pour Tom Sykes (KRT) en troisième place, leur arrivée imminente sur un circuit révisé de Motorland à Aragón en Espagne offre à chacun d’eux la chance de marquer de précieux points suite aux rondes d’ouverture qui avaient lieu en Australie et en Thaïlande.

 

La venue de Rea dans l’équipe de KRT se qualifie de sensationnelle. A seulement cinq points de la perfection dans les quatre premières courses, il a démontré de quoi sa Ninja ZX-10R était capable au circuit malgré de nouvelles règles techniques encore plus sévères qu’avant.

 

Sykes a remporté son premier podium dans cette nouvelle ère de WSB à la course 1 en Thaïlande et fera aisément la transition dans un nouveau circuit encore plus technique. Comme on se rappelle Sykes avait connu bien du succès dans ces trois dernières années incluant une victoire du Championnat KRT en 2013.  

 

Rea possède à son actif trois victoires de course ainsi qu’une seconde place et à l’aube de la première ronde Européenne, il jouit d’une avance de 10 points au championnat pour cette course aura lieu du 10 au 12 avril au circuit Motorland à Aragon, un circuit, on se rappelle qui a toujours été favorable à l’équipe Kawasaki.

 

 De son côté, Sykes qui avait remporté une double victoire à Aragon la saison dernière – ainsi qu’une position pôle au départ - tandis que son coéquipier de l’époque, Loris Baz remportait les deux deuxièmes places. L'année dernière,  Rea qui faisait partie d’une équipe adverse avait fait le podium à Motorland mais cette année, il est confiant qu’il sera en mesure de prendre sa première victoire de la course qui aura lieu à l'impressionnant circuit espagnol, situé près de la ville d'Alcaniz. Jonathan Rea possède 18 victoires à son actif et Tom Sykes 22.

 

Cette année, en plus des nouvelles règles techniques qui devraient limiter les vitesses maximales du circuit de Motorland, celui-ci fut modifié de son format WSB précèdent en perdant une extension en forme d’épingle à cheveux qui avait souvent conduit à de bien grosses chicanes entre participants.

 

Les coureurs en Superbike vont maintenant utiliser la même configuration de circuit que la classe MotoGP en cours depuis quelques années. Pour dimanche nous verrons une piste rallongée par 5,077 km. Le circuit WSB 2015 comportera désormais 17 coins et une courbe gauche finale rapide qui laissera la chance aux coureurs de donner leur plein jusqu’à la ligne d'arrivée.

 

Jonathan Rea: J’ai quitté la Thaïlande avec un  bon feeling et j’ai déjà pu discuter avec mon équipe de la stratégie pour la fin de semaine prochaine. Nous devons recommencer à zéro, ne pas se laisser monter la tête par le succès et se rappeler que ça sera surement encore bien difficile de remporter celle-là. Nous sommes de retour en Europe, où tout le monde a beaucoup plus de données, de sorte que ça devrait être beaucoup, beaucoup plus concurrentiel. Il nous reste à voir si nous nous classerons vendredi et samedi. Un travail méthodique s’impose afin d’être en mesure de rivaliser avec l’adversaire. Le dernier virage à Motorland a été récemment changé depuis 2014. J’avais finalement appris à le maitriser mais j’aime aussi les coins plus rapides et la nouvelle configuration rend le circuit plus excitant car il est tout simplement plus rapide. La forme du circuit m’importe peu mais je suis juste excité de revenir à nouveau en piste ".

 

Tom Sykes: J’ai vraiment hâte de voir Motorland dans sa nouvelle configuration et je suis ravi que le dernier virage soit encore plus excitant que le précédent – et ce sera la même chose pour tout le monde. J’ai fait le podium en Thaïlande, mais nous sommes toujours en train d’essayer de trouver les meilleurs ajustements possibles en fonction du circuit. Nous avons un plan en tête, il ne reste qu’à le faire fonctionner. J’ai déjà eu du succès à Motorland mais honnêtement, je regarde chaque circuit comme une chance pour encore m’améliorer. Aragon sera un point de référence pour repartir de nouveau et nous allons voir comment cette moto se compare à l'an dernier. Nous avons quelques idées qui m’aideront surement et j’espère d’être en mesure de les appliquer correctement ".

 

David Salom (Équipe Kawasaki Pedercini) après avoir eu des hauts et des bas en début de saison David bénéficiera d’une course en territoire connu avec son équipe basée à Aragon. Blessé et incapable de courir en Australie, notre champion Evo WSBK 2014 pour KRT a marqué fortement à deux reprises en Thaïlande et se retrouve maintenant au 12e rang.

 

 

 

Retourner