Nouvelles

Le But de Sykes et Baz est de se Placer au Top de la Finale Francaise

octobre 3, 2012

Propulsés aux premières place du palmarès de la saison 2012 SBK, Tom Sykes et Loris Baz (Kawasaki Racing Team) auront  chacun leurs propres objectifs pour ce qui est de la dernière manche de la saison SBK qui se tiendra en France, au plus grand plaisir de Baz, son pays natal.

Sykes a marqué jusqu’à ce jour, trois victoires en 2012 et, la plus récente se tenait lors de la première course qui avait lieu au Portugal. Il visera plus ou moins la même chose dans l’espoir de ratrapper le leader du championnat Max Biaggi. Tom est en deuxième place au général, 30,5 points derrière le coureur italien, avec seulement deux courses pour marquer des points.

Un maximum de 50 points est disponible pour tout coureur qui remporte les deux courses de Magny-Cours. Pour Sykes l'objectif pré-événement est d'afficher les deux résultats les plus solides possibles en trouvant le meilleur réglage de la machine pour chaque course et ensuite voir venir.

En réalité Sykes a deux tâches principales devant lui pour le jour de la course. La première est de dépasser Biaggi au pointage si les choses se déroulent comme il l’entend et aussi de tenir tête à la troisième place au pilote Marco Melandri, qui est derrière lui que par huit points.

Pour Baz, qui, comme Sykes a récemment signé à nouveau pour la saison 2013 avec l’équipe Kawasaki Racing Team, les deux courses à venir dans son pays natal, la France, seront des évènements forts. Le vainqueur de la course de Silverstone est désireux de faire partie des cinq premiers avec des conditions sèches  - si le temps, en fin de semaine, coopère bien entendu, car nous sommes bien au mois d’octobre dans le centre de la France. Baz, encore adolescent, est maintenant au 12e rang dans le classement, après avoir seulement avoir rejoint la série à la cinquième ronde.

Les pilotes SBK de l'équipe Kawasaki Pedercini, David Salom et Alexander Lundh seront à la recherche de leurs meilleurs résultats de la saison lors de la manche finale de la saison 2012, avec l'espoir pour Salom de décrocher au moins une neuvième place et pour Lundh, au moins une 14ème.

En Superstock 1000 pour la Coupe FIM, le pilote Bryan Staring de l’équipe  Team Kawasaki Pedercini est rejoint par Leandro Mercado une fois de plus. Staring détient encore une chance pour le titre étant à 22 points du leader et avec 19 points de retard sur la deuxième place. Il a remporté trois courses avec sa Ninja ZX-10R de Kawasaki en 2012 et doit accumuler une autre victoire pour pouvoir aspirer au titre cette fois-ci. Le pilote actuel MRS Kawasaki Superstock 1000, Jeremy Guarnoni qui n’a pas été étranger au podium serait bien heureux de faire partie des trois meilleurs pour la course qui aura lieu à son domicile, lui aussi étant français.

Tom Sykes: «Je suis impatient de remonter sur ma ZX-10R. Je suis très heureux d'aller à Magny-Cours car c'est une course qui a démontré un certain potentiel pour nous dans le passé et les ajustements de la moto semblent à point. J’ai hâte d’arriver et de faire notre truc habituel. Honnêtement, j’espère avoir aussi de la chance. Je suis deuxième du championnat, à 30,5 points du leader, nous avons donc besoin d'un certain aspect de chance pour nous aider. Mais, en fin de compte, tout peut arriver. C’a m’est arrivé dans la deuxième course la semaine dernière et au cours des quatre dernières courses pour Melandri. J'espère donc que nous pourrons livrer deux courses bien solides et se placer en finale à une position enviable. Nous sommes deuxième du championnat et si on m'avait offert cette place au début de l'année, je suis sûr que moi-même et toute l'équipe nous l’aurions  acceptée. Nous sommes ici et nous savons ce que nous pouvons réaliser. Peu importe, si nous terminons parmi les trois premiers, nous avons eu une très bonne année. Nous sommes encore mathématiquement en mesure de remporter le championnat et je pense que nous donnerons tout notre possible. D'autres personnes ont fait des erreurs, mais à la fin de la journée tout le monde a eu les mêmes chances que nous. Pour être en deuxième c’est déjà quelque chose. La courbe d’apprentissage fut assez accentuée cette année et c’est certes un constant apprentissage. Nous revenons d’assez loin, avons gagné des courses et je suis sûr que l'année prochaine nous serons encore plus forts. "

Loris Baz: "Courir en France devant les fans français est toujours très cool et sur le circuit, nous essayerons de faire la même chose à chaque tour. J'espère marquer un top cinq sur une piste sèche, en espérant qu’elle le soit, c’a sera mieux pour nous. J'aime Magny-Cours, c'est une piste très agréable et j'y avait  fait le Bol d'Or et j'ai gagné le championnat Superstock 600 dernièrement, donc ce n’est que des bons souvenirs. J’espère que ça vas continuer. Je veux juste trouver de bons ajustements pour vendredi. Nous n'étions pas si loin du top cinq à Portimao donc on s’en vient. Il y a quelques courses finir au top sept sur le sec était un rêve, mais maintenant que nous avons fait que deux fois, on peut voir que c’est possible.

 

Retourner