Nouvelles

La porte du succès est ouverte.

mars 15, 2013

Après être passé si près de remporter le Championnat du Monde FIM de Superbike en 2012, l’équipe entière de la Kawasaki Racing Team est présentement dans  la mire du public et saura surement combler leurs attentes pour 2013.

Avec deux pilotes de course, dont un qui avait particulièrement fait ses preuves lors du championnat l'an dernier avec un résultat final avec un demi-point du podium, nous verrons la Ninja ZX-10R SBK encore plus fortement développée  pour 2013. Au cours des mois d’hiver nous avons vu cette machine prendre sa place sous les feux des projecteurs et encore plus récemment lors de la première ronde qui avait lieu à Philip Island en Australie.

Avec une nouvelle équipe dans la catégorie SBK en 2012, l'équipe Provec basée en Espagne était passée, comme il s’agissait d’une forme normale d’apprentissage, de la classe Championnat du Monde en Supersport à celle de Championnat du Monde en Super Bike.  Comme nous avons pu le constater nous avons eu droit à une véritable transformation à bien des égards et avons été témoins que l'apprentissage lorsque fait habilement nécessite un programme solide de développement de la moto. Avec Tom Sykes et sa performance aux qualifications et pour la course elle-même  nous avons vu de quoi il était capable, en apportant sa Ninja ZX-10R à un demi-point du championnat. Sykes a remporté quatre courses, a marqué neuf position pôles et 13 podiums au total - une amélioration considérable par rapport à 2011.

Avec le jeune pilote français Loris Baz qui a également remporté une course SBK en 2012 lors qu’il en était à ses premières armes à ce niveau de compétition élevé, l’équipe KRT était de toute évidence braquée sur la victoire. Le résultat final démontre non seulement une capacité d’apprentissage mais aussi une capacité d’adaptation qui a été remarquée par le public et les medias qui en redemanderont pour 2013.

Pour Sykes, Provec et Kawasaki est un projet de course KRT officiel qui est très bien géré. En remportant  une quatrième place en dépit d’avoir roulé avec une fracture du poignet et trois côtes fêlées dès le premier tour, Sykes termine à une position enviable pour la saison de 15 rondes de 2012 et cela signifie pour KRT qu’il profiteront d’encore plus de l'attention des médias et du public.

Pour Tom Sykes, un coureur sérieux qui se donne la peine autant au garage que sur le circuit, avoir de l’attention des medias est une bonne affaire et une conséquence normale du bon travail et de leur réussites de 2012. "Nous avons eu pas mal de résultats et effectué du bon travail entre les essais et la course l'an dernier", a déclaré Sykes. «Je suis satisfait avec la moto et avec l'équipe et nous sommes confiant pour le futur."

Sykes a maintenant atteint une sorte de statut de héros populaire pour de nombreux fans de SBK partout dans le monde par la manière dont il a monté sa moto et le fit qu’il soit venu à un cheveu d’être le champion l'an dernier. D'une manière qui est si typique de Tom, une certaine modestie qui cache une détermination d'acier pour gagner en 2013. “Je pense que c'est formidable d'être reconnu et que les gens sont derrière moi maintenant avec Kawasaki. J'avais eu quelques années difficiles auparavant et a peut-être pris certains gens par surprise. C'était un grand pas en avant pour nous et je suis confiant que nous saurons capable de livrer. Nous allons travailler bien fort et voir si c’est possible de réaliser notre rêve. "

Pour le Gérant KRT Guim Roda, 2013 sera assez pareille à l’an dernier car cette approche fut bien fructueuse. "Nous sommes toujours aussi sérieux avec notre travail ", a déclaré Roda. "Nous devons juste assumer la responsabilité d'avoir cette pression supplémentaire. Plus de gens s’attendent à quelque chose de la part Tom et de nous bien entendu. Nous ne devons pas perdre le focus et continuer à travailler et rester confiant et résultats viendront. C’est ce que les gens s’attendent de nous. C'est un plaisir et un honneur de prendre la responsabilité d'être une référence et de démontrer l’excellence de notre travail. Dans le futur, ils pourront nous imiter et essayer de faire mieux mais au bout du compte on aura le dernier mot, du moins je l’espère. C'est ça la vie dans la course. "

Steve Guttridge, Directeur européen de planification de course Kawasaki, en est un autre qui attend avec impatience cette nouvelle année. Il est particulièrement heureux que la performance de l'équipe et celle de la Ninja ZX-10R comme une machine complète SBK corresponde  clairement  aux capacités et prouesses de la version moto de route qui est très impressionnante.

«Il était clair qu'à partir de la première course l'année dernière que notre formule pour apporter la Ninja ZX-10R à l'avant plan du WSBK était pour marcher et ce aussi à long terme», dit Steve. "Bien qu'il soit nouveau à la classe Superbike, le gérant de l'équipe Guim Roda est pleinement au courant de la façon dont nous travaillons ici chez Kawasaki et comment nous travaillons avec l’équipe WSS officielle pour les dernières saisons. Techniquement parlant, nous pourrions bénéficier encore plus de Yoda-san de KHI et se concentrer sur les améliorations détaillées à l'intérieur du fonctionnement de l'équipe. Depuis qu'il est maintenant basé à l'usine, il pourrait expliquer en détail aux ingénieurs exactement ce qu'il faudrait pour continuer à améliorer la performance de la moto de course à ce niveau. Puis, enfin, avec Tom nous avons un coureur qui a de l'expérience avec la Ninja ZX-10R et la vitesse nécessaire au succès! Il a une grande confiance en Kawasaki et Kawasaki en lui. Toutes les pièces du casse-tête sont réunies, comme ils disent, "a déclaré Guttridge. "Maintenant, nous devons tailler notre place comme concurrent en titre pour la WSBK. C'est alors que tout le monde va nous montrer de quoi ils sont capables et je ne suis pas inquiet parce que je sais à qui j’ai affaire en tant que qualité et du talent nécessaire pour devenir le champion pour 2013. "

 

Retourner