Nouvelles

Fin de semaine exceptionnelle pour Parker au circuit Norm Carr Classic

août 13, 2010

John Parker Racing

Pour diffusion immédiate (Winona, Ontario – le 12 août 2010)

John Parker de l’équipe de course Kawasaki a connu une fin de semaine exceptionnelle au prestigieux circuit de 0,5 mile Norm Carr Classic, situé à Belleville. Les tribunes de l’événement du dimanche 8 août ont été remplies à pleine capacité d’amateurs de course enchantés de voir à l’œuvre des participants parmi les meilleurs pilotes de l’Ontario, du Québec et de New York.

Parker a non seulement battu à plate couture ses rivaux lors des courses de qualification dans la catégorie Pro 450 et Pro Open, mais il a également remporté la course principale en finissant loin devant le gagnant de la deuxième place, Chris Evans et celui de la troisième place, Oliver Beauliveau Gagnon, dans les deux catégories.

« Nous avons travaillé d'arrache-pied tout au long de l’année passée et nous avons connu notre part de difficultés cette saison. Gagner les quatre courses de Belleville est un très bon moyen de se reprendre. Je suis très satisfait. Le circuit était rapide et dans une condition idéal pour les courses et les motos ont été souples et parfaites! En fait, les temps de la catégorie 450 ont été presque identiques à ceux de la catégorie 600 », a déclaré Parker. « Je me suis senti très à l’aise aux commandes toute la soirée. Je n’ai pas fait d’erreur et j’ai atteint mes buts à chaque fois. C’est le genre de scénario que tous les pilotes espèrent, mais  il est rare que toutes les pièces s’emboîtent aussi bien. »

Non seulement la fin de semaine a été un succès pour Parker, mais également exceptionnel pour Kawasaki Racing Canada. En effet, l’équipe n’avait pas remporté une course sur un important circuit de motocross depuis près de 35 ans. Remporter le Norm Carr Classic c’est en quelque sorte « se vanter pour de bonnes raisons » et aussi l’équivalent canadien des circuits de Indianapolis et Daytona.  Il n'est pas surprenant que beaucoup de pilotes et d’équipes renommés en course sur circuit de terre battue nord-américain, passés et présents, aient remporté l’événement.

Parker est le seul pilote de hors route à avoir participé à la course du Norm Carr Classic chaque année depuis la toute première en 1978. Il a remporté la première place dans la catégorie ouverte trois fois, dont deux, tout comme la course du 8 août, en gagnant également celle de la catégorie 450. Son exploit est un record qui n’est pas près d’être brisé, particulièrement du fait qu’il a remporté la plus récente édition du « Crown jewel » lors du championnat national Dirt Track CMA à l’âge de 51 ans.      

Même si les concurrents étaient de taille, ils sont restés pour la plupart loin derrière Parker, qui a pris le départ en tête dans les deux catégories, a pris la tête du peloton et pratiquement fait cavalier seul. Lors de la course principale de la catégorie 450, il a devancé son rival vétéran de hors route, Chris Evans, d’une ligne droite entière; et d’un peu moins dans la catégorie ouverte. Mais il n’a fait aucun doute que Parker a régné du début à la fin de la soirée, ajoutant ainsi un autre jalon à son illustre et longue carrière remplie de succès.                                                         

Montrant sa fibre de véritable coureur, Parker n’est pas retourné chez lui pour s’asseoir sur ses lauriers et célébrer sa victoire de Belleville. Le jour suivant, il s’est rendu jusqu’à Medina, dans l’État de New York, pour participer à la 4e manche du championnat TT Flat Track Scrambles.

Il a poursuivi sur sa belle lancée de Belleville en remportant facilement sa course de qualification et remporté la course principale. Cependant, la course principale lui a donné un peu plus de fils à retordre. En effet, deux autres pilotes et lui ont été impliqués dans une chute au premier virage assez importante pour que l’on sorte le drapeau rouge afin que les arbitres officiels puissent ramener l’ordre.

Parker a été non seulement chanceux de se sortir indemne de l’accrochage, mais sa moto n’a subi que très peu de dommages. Il s’est donc remis en selle pour le second départ, bien qu’à la toute fin du peloton. Imperturbable malgré le violent l’accident, Parker est resté au sommet de sa force doublant pilote après pilote pour remonter jusqu’à la tête du peloton à mi-course. Une fois en tête, il l’a conservée jusqu’à la ligne d’arrivée.

« Se rendre jusqu’à Medina impliquait une longue route, mais je n’avais pas l’intention de rater cette course. J’adore le circuit TT Flat Track Scrambles parce qu’il offre un défi différent et je veux accomplir ma mission d’y gagner un autre championnat. Je me dis que tant que j’ai le désir, l’énergie et un excellent équipement comme mes motos Kawasaki pour me permettre de performer, aussi bien en profiter », a déclaré Parker.

La dernière manche ayant lieu en fin de semaine, Parker a suffisamment de points pour se savoir vainqueur de son 4e championnat Medina TT Flat Track Scrambles s’il termine parmi les dix premiers. Compte tenu de sa performance sur ce circuit, c’est déjà dans la poche, excepté bien évidemment si le pire des scénarios survenait.

John remercie les personnes suivantes pour leur soutien constant et loyal : Len Shpeley, Jake Vanroon, Connie Vanroon, Dawn Parker. Il remercie également chaleureusement ses estimés commanditaires qui lui permettent de participer aux courses : Canadian Kawasaki, Inglis Cycle Centre, Scorpion Helmets, 26 Twenty Six Suspension, Hot Cams - Pivot Works, IM Leathers, Bickle Racing, Extreme Measures Kustom Paint, Saddlemen, Ron Wood Racing, A&A Racing.

 

Retourner