Nouvelles

Deuxième rangée pour Sykes à la troisième manche

avril 16, 2011

Championnat du monde de Superbike, à Assen, aux Pays-Bas, le 16 avril 2011 - Tom Sykes continue de performer aux courses de qualification. Ce dimanche, à Assen, il partira septième sur la grille de départ de la course de Superbike comptant 21 participants. Joan Lascorz est 11e et Chris Vermeulen 18e.

Les efforts soutenus des trois pilotes officiels de Kawasaki pour le Championnat du monde de Superbike ont porté fruit. En effet, deux des trois pilotes se retrouvent parmi les 16 premières places au terme des qualifications dont les résultats combinés sont incroyablement serrés. Seulement 1,759 seconde couvrait le temps d’écart total de l’ensemble des participants avant le coup d’envoi des courses de classement du Superpole. À ce moment, Sykes était 13e et Lascorz 14e, mais à environ seulement 0,7 seconde du pilote le plus rapide.

Sykes s’est rendu jusqu’à la troisième et course finale de Superpole, mais malheureusement, il n’a pas pu utiliser son pneu de qualification. Par conséquent, il a obtenu une place à partir de la deuxième rangée sur la grille de départ, ce qui le met néanmoins sur la bonne voie pour faire deux courses potentiellement performantes dimanche.

Lascorz compte également faire une remontée vers la tête et tentera de battre sa meilleure performance de la saison; une impressionnante cinquième place. Cependant, il n’a pas eu de chance…la concurrence a été particulièrement serrée à la deuxième course de Superpole et il n’a pas obtenu une place parmi les deux premières rangées sur la grille de départ.

Une place au Superpole aurait été à la portée de Vermeulen. Cependant, il a rencontré quelques difficultés qui ont affecté à la fois les premiers essais et la première course de qualification de vendredi, ce qui a réduit son temps sur le circuit. D’un autre côté, son genou se rétablit rapidement. De plus, il est extrêmement optimiste, car malgré le fait qu’il ait été en arrêt si longtemps, il a encore un bon rythme même s’il n’est pas encore au sommet de sa forme. Ses résultats de courses de qualification combinées indiquent un écart de moins de 1,5 seconde par rapport au pilote ayant obtenu le meilleur résultat avant le Superpole.

Jusqu’ici, les conditions printanières sèches et parfois ensoleillées font l’unanimité. De plus, on attend des températures tout aussi clémentes pour le jour de la course tant attendu.

Les pilotes de l’équipe commanditée Pedercini de Kawasaki, Roberto Rolfo et Mark Aitchison ont connu une période de qualification relativement difficile, mais leurs meilleurs temps de tour généraux ne sont pas très loin de ceux des meneurs.

Tom Sykes : « Nous avons bien performé durant les essais et un de nos objectifs cette saison est de se qualifier pour obtenir une place dans les deux premières rangées au Superpole. Nous avons atteint notre premier objectif de la  fin de semaine et devons maintenant atteindre ceux de demain. Nous sommes plutôt satisfaits, mais comme les choses ont été tellement serrées relativement au temps de tour, j’ai dû utiliser un de mes pneus de qualification à la première course du Superpole 1.

Malheureusement, nous avons rencontré des problèmes inattendus au niveau d’une roue et j’ai dû utiliser un pneu de choix secondaire. Comme nous l'avons découvert, ce choix ne s’est pas avéré très judicieux pour seulement un ou deux tours de course de Superpole et Assen est un circuit exigeant le bon pneu. En ce qui a trait aux temps de course, nous ne sommes pas très loin du tout et j’ai hâte à demain pour partir de la ligne de départ du bon pied. J’ai fait quelques départs aux essais alors, espérons que cela portera fruit. Je ne vois pas pourquoi nous resterions derrière. Les temps de qualification sont incroyablement serrés, ce qui montre à quel point de niveau de concurrence est élevé cette année pour le Championnat du monde de Superbike ».

Joan Lascorz : « Les qualifications ont été très difficiles et les temps très serrés, ce qui ne porte à croire que nous ne sommes pas trop mal, peut-être quelque part dans la moyenne. Pour un dixième de seconde, j’aurais participé à la troisième et dernière course de Superpole, mais nous l’avons raté de peu. Avec un pneu de course, je suis optimiste et le pneu de qualification était presque similaire au pneu de course; peut-être avons-nous obtenu un dixième de seconde en l’utilisant. Demain, nous choisirons nos pneus selon la température sur le circuit, mais nous devrions disposer d’une bonne sélection quelques soient les conditions. Les changements de direction dans les virages rapides est le principal problème pour moi en ce moment, et ce, en partie à cause que mon épaule n’est pas encore rétablie totalement. Je ne suis pas certain que cela sera possible aux courses de demain, mais une chose est sûre, nous visons uniquement la première place pour la victoire! »

Chris Vermeulen : « Nous avons été un peu malchanceux hier et nous avons perdu beaucoup de temps de circuit. En fait, nous avons obtenu environ 40 minutes sur les deux heures allouées. Ce n’est pas suffisant du fait que je m’applique encore à mieux comprendre la moto. Aujourd'hui, nous nous sommes grandement améliorés et nous n’étions qu’à quelques dixièmes d’une qualification pour le Superpole, et ce, simplement parce que la course de qualification a eu lieu en matinée. Lors des essais d’après-midi, nous avons obtenu un temps qui nous aurait permis de participer au Superpole. Je ne suis qu’à un dixième ou à peu près de certains autres participants, ce qui prouve que nous nous améliorons et que nous nous familiarisons à la nouvelle moto ».

Retourner