Nouvelles

Deuxième Place au Pointage Pour Sofuoglu.

avril 22, 2012

Les conditions météorologiques changeantes d’aujourd’hui ont fait que le coureur Kenan Sofuoglu de l’équipe  Kawasaki DeltaFin Lorenzini  a été incapable de se battre pour la victoire, mais en prenant la deuxième place, il rejoint Fabien Foret dans les points d'avance.

Sofuoglu, a terminé quatrième aux qualifications avec un rythme et un contrôle qui le place au sein du groupe des meneurs et ne semblait pas trop affecté par sa récente blessure au genou. Comme les conditions de piste furent affectées par la météo, les quatre premières positions le furent aussi. Sofuoglu a terminé deuxième dernière le vainqueur Lorenzo Lanzi qui a passé à un rythme fulgurant.

Après sa troisième course sur une Kawasaki Ninja ZX-6R, il est maintenant de retour au sommet du pointage, avec les 45 mêmes points que Fabien Foret de Intermoto Step Kawasaki. Fabien a été contraint de se retirer aujourd'hui en raison d'un problème de pneu arrière dans des conditions souvent détrempées.

Sheridan Morais eu un problème similaire avec la traction à l'arrière et a continué pour terminer 15ième et marquer un seul point. Il est maintenant à la 12ième place au pointage.

Romain Lanusse de l’équipe Intermoto Step Kawasaki a fait bon usage de sa Ninja ZX-6R et  marque une 11ième place, des points très utiles en championnat. Il est maintenant 16ième au classement général.

Kenan Sofuoglu: "La deuxième place me rend quand même heureux car le fait de finir la course est une victoire en soi. Je suis présentement très heureux d’être un coureur au Championnat du Monde. Cependant, je ne suis pas totalement en forme, mais après une couple de courses, je pense que mon genou blessé sera prêt pour de véritables conditions de sèches. J'ai été heureux de rouler sur le sec, mais aujourd'hui, je pense que nous avons eu bien de la chance. "

Sheridan Morais: "Hier sous la pluie nous étions les trois plus rapide et encore parfois aujourd'hui, j'avais dix secondes au tour plus lent qu’hier dans des conditions similaires. Je sais que je n'avais aucune adhérence à l’arrière et même quand je regarde le pneu arrière, il semble tout neuf. Donc, je ne sais pas quelle est la cause, mais je roulais sur ma limite absolue et j’ai presque perdu le contrôle je ne sais pas combien de fois. C'était une journée difficile mais nous avons ramené la moto à la maison. "

Retourner