Nouvelles

Deux titres de plus pour Szoke! Courses exceptionnelles pour Welsh!

septembre 8, 2009

SHANNONVILLE, Ontario - Jordan Szoke, pilote d'usine de Moteurs Kawasaki Canadiens, a vécu une fin de semaine historique, lors de la dernière manche du Championnat Parts Canada Superbike, qui a eu lieu sur le circuit de Shannonville.

 

Aux commandes de sa Kawasaki Ninja ZX-10R, ce pilote de 30 ans, originaire de Brantford, a fini 2e, lors de la course du Superbike qui a eu lieu le dimanche. Ce résultat lui a permis de s'assurer son 4e titre consécutif au Championnat Parts Canada Superbike et son 6e titre national. Jamais personne n'avait remporté 4 fois consécutivement le titre du Championnat  Canadian Superbike avant lui. En ce qui concerne le titre national, un seul pilote avait réussi à se l'offrir 6 fois, avant Szoke.

 

« C'est quand je pense que j'ai gagné quatre titres consécutivement, que je réalise quelle extraordinaire carrière j'ai eue jusqu'à présent », a dit Szoke, qui a remporté son premier titre sous les couleurs de Kawasaki en 1998. « Je souhaite seulement que cela continue pendant plusieurs saisons. Cette année a été super, elle a vraiment été très excitante pour moi, mais c'était beaucoup de responsabilités sur mes épaules. »

 

Szoke a également décroché sa 4e couronne consécutive au Yoshimura Pro Sport Bike, toujours aux commandes de sa Ninja ZX-6R. Là encore, il est devenu le 2e pilote seulement à s'offrir ce titre 4 fois de suite.

 

Szoke a entamé cette fin de semaine en sachant qu'une seconde place allait suffire à lui assurer le titre de champion du Superbike. Lors des essais du vendredi, il a fini 3e, alors que l'équipe expérimentait quelques différentes idées dans la configuration des motos. Pour les préqualifications du samedi, l'équipe de Moteurs Kawasaki Canadiens était revenue à une configuration plus classique des motos et Szoke a fini 3e.

 

« Nous avions mis en place une configuration similaire à celle que j'avais utilisée sur le circuit de Race City à Calgary, » a expliqué Szoke. « Comme nous étions sur un circuit plat et bosselé, cela semblait fonctionner. J'aime vraiment ce genre de circuit ». 

 

Fidèle à son habitude, Szoke a donné le meilleur de lui-même, lors de la séance des qualifications, pour essayer d'obtenir le Pirelli SuperPole. Sur le circuit professionnel long de 2,45 km (1,53 mille), il a réalisé un temps de 1 min, 4 s et 172 millièmes, améliorant d'environ trois quarts de seconde son temps de la matinée qui était de 1 min, 4 s et 943 millièmes et s'assurant ainsi un départ de la 2e place pour la course de dimanche.

 

« Je savais que j'avais fait du bon travail, mais je savais aussi que j'aurais pu faire mieux », a déclaré Szoke, qui a également parlé des améliorations continuelles dans la configuration de la Ninja ZX-10R. Ces améliorations lui ont d'ailleurs permis de battre son propre record du tour de 2007. « J'avais moins de pression que d'habitude, car j'avais juste besoin d'obtenir un départ de la première rangée ligne et de finir 2e. J'ai essayé de prendre le deuxième virage calmement, mais j'ai freiné trop tôt. Je n'avais pas assez de vitesse pour bien sortir du virage. J'ai eu quelques autres petits problèmes de ce genre, c'est pour cela que j'étais réellement surpris de mon temps. »

 

Le dimanche, lors de la course de 20 tours, Szoke a pris un excellent départ et il a mené le premier tour. Au 2e tour il a reculé à la 3e place, mais il est remonté à la 2e place, au tour suivant. Une 2e place lui suffisait pour s'assurer le titre.

 

« J'ai pris un bon départ, mais malheureusement, peu après, je suis redescendu à la 3e place. Il m'a alors fallu quelques tours pour me reprendre en main, » a-t-il admis. « J'ai ensuite pris un excellent rythme et, par la suite, je me suis vraiment senti à l'aise.  C'était certainement une année difficile pour remporter le Championnat. Je ne pense pas que nous ayons fait des erreurs tout au long de l'année. C'était tout simplement une année difficile. »

 

Szoke a remporté le titre avec cinq points d'avance sur son plus proche rival.

 

Tout comme pour la finale du Championnat Superbike, Szoke a entamé la finale du Pro Sport Bike en sachant qu'une 2e place serait suffisante pour lui assurer le titre. Il s'est classé deuxième avec un temps de 1 min, 4 s et 860 millièmes, manquant le départ en tête de seulement trois dixièmes de seconde.

 

Dans la course du Pro Sport Bike, Alex Welsh, coéquipier de Szoke, a pris des mesures pour soutenir celui-ci dans sa quête du titre. Bien qu'il courait avec une fracture au bassin, suite à un accident survenu lors de la manche précédente qui avait eu lieu en Nouvelle-Écosse, Welsh, 21 ans, s'est qualifié 4e. Il s'est élancé de l'extérieur de la première rangée pour prendre la tête de la course sur sa Ninja ZX-6R.

 

Ce pilote, natif d'Uxbridge en Ontario s'est maintenu à cette place pendant deux tours avant de rétrograder à la 3e place, juste derrière Szoke. Il s'est ensuite employé à faire obstacle à 5 pilotes qui poussaient derrière lui. Szoke, détendu, a fini 2e, s'assurant son 4e titre de champion consécutif. Quant à Welsh, il s'est offert la 3e place sur le podium.

 

« J'ai le meilleur coéquipier du monde », s'est enthousiasmé Szoke, qui a remporté le titre avec cinq points d'avance. « Alex s'est vraiment battu pour faire le ménage derrière moi. »

 

Szoke a remporté 3 victoires aux commandes de sa Ninja ZX-6R pour finir par s'offrir la couronne du Sport Bike.

 

« Cette Kawasaki a été super toute l'année », a-t-il dit. « C'est une moto tellement puissante qu'en fait, je suis un peu déçu, car je pense que nous aurions pu gagner plus de courses ».

 

Bien qu'il ait raté une manche à cause de sa blessure, Welsh, en finissant 3e, s'est offert son 4e podium sur les 7 courses qui ont lieu cette année. Il a terminé l'année à une excellente 4e place au classement général du Pro Sport Bike.

 

« Cette manche a été un peu difficile, car je ne m'étais pas beaucoup entraîné à cause de ma blessure », a expliqué l'ex-recrue HJC Pro de l'année. « Le rythme était effréné, mais j'étais à l'aise. »

 

En raison de son état, Welsh a choisi de piloter sa Ninja ZX-6R dans la course du Superbike et il a bien travaillé pour pouvoir aligner sa moto au départ du Pirelli SuperPole. Pour cette course, il a pris le départ de la 7e place derrière 6 motos 1000 cm3.

 

Après le premier tour, Welsh se trouvait en 8e position. Ensuite, il s'est frayé un chemin jusqu'à la 6e place. Malheureusement, au dernier tour, il est tombé, à la suite d'une collision avec Steve Crevier qui a changé de ligne. Les officiels du Championnat Parts Canada Superbike ont réprimandé Crevier pour avoir causé ce qu'ils ont jugé être une collision « évitable ».

 

« J'étais engagé dans le virage », a expliqué Welsh, déçu. « Je sentais sa moto sur mon épaule. Je pense que je suis peut-être resté trop longtemps derrière Crevier. Sans cela, j'aurais pu finir 5e. La roue arrière tournoyait et je n'avais que quelques instants. Cela a permis à Steve de me rattraper ».

 

Ce fut le premier abandon de Welsh dans le Superbike cette saison. Malgré cela, il a tout même réussi à occuper la 7e place au classement général.

 

Après la magnifique démonstration de puissance offerte par l'équipe d'usine des Moteurs Kawasaki Canadiens tout au long de cette saison, l'équipe a renchéri en remportant, pour la deuxième saison consécutive, le prix de l'équipe de l'année d'Inside Motorcycles.

 

« Je suis réellement surpris », a déclaré le chef d'équipe, Jeff Comello, alors qu'il était sur le podium. « L'équipe Pascal et quelques autres équipes nous ont mené une telle concurrence cette année que nous avons été obligés de travailler plus fort que jamais pour réaliser ce que nous avons fait. Mais la force de notre équipe c'est de ne jamais baisser les bras. Nous nous assurons constamment que les motos fonctionnent de mieux en mieux, jour après jour. En fin de compte, ce sont les petits détails qui peuvent faire toute la différence. »

 

Pour les dernières nouvelles et des photos récentes, visitez http://www.kawasakiracing.ca/ ou http://www.cdnsuperbike.com/ 

 

Retourner