Nouvelles

De Puniet à Sepang : une quatrième place difficile à conquérir

mars 13, 2008

Randy De Puniet a offert à son équipe aujourd’hui une raison de célébrer lorsqu’il a remporté une spectaculaire quatrième place au Grand Prix de Malaisie à Sepang. Anthony West, pour sa part, n’a pas eu de chance. Il a commis une erreur sur la grille de départ qui lui a coûté ce qui aurait pu être le meilleur résultat de sa carrière en MotoGP.

Le Français De Puniet s’est lancé dans la course à la quatrième place et a fait preuve d’une adresse remarquable sur un circuit qui a été difficile pour lui dans le passé. Il a dépassé Marco Melandri au premier tour. Un peloton de tête s’est ainsi rapidement formé, composé de Casey Stoner, Dani Pedrosa, De Puniet et Melandri, et le pilote numéro 14 de Kawasaki est resté à la troisième place jusqu’au cinquième tour, lorsqu’il a été dépassé par le pilote italien. Il a alors tenu bon, exploitant au maximum sa Ninja de 800 cm3, et a obtenu 13 points, se classant à présent en 11e position au classement général du championnat.

En retournant chez lui, De Puniet, ravi, a eu droit à une réception chaleureuse de la part de ses amis et parents, après une fin de semaine où, montrant un courage et un talent exceptionnel, il était l’un des pilotes les plus rapides sur le circuit de 4,55 km. . La moto, le pilote et les pneus Bridgestone ont couru avec brio pendant les 21 tours de la course.

Anthony West a été moins chanceux. En s’alignant sur la grille de départ, l’Australien, âgé de 26 ans, s’est placé sur une position réservée aux 250 cm3qui était marquée sur la piste et adjacente à la position du MotoGP. Cela a été officiellement considéré comme un faux départ avant le signal et lui a coûté un passage par la voie des stands, pénalité dont il s’est acquitté au cinquième tour. Cela l’a forcé à abandonner une cinquième place bien prometteuse.

Un événement sans doute bouleversant pour West, qui, ayant marqué des temps spectaculaires pendant la fin de semaine, s’était qualifié en cinquième position de la grille de départ, son meilleur placement à date. Il a rejoint la course à la 20e place et a fini 15e après avoir doublé plusieurs compétiteurs, ce qui est après tout son naturel. Il est cependant parvenu à maintenir marquer des points, un exploit qu’il a miraculeusement accompli à chaque épreuve depuis le début du MotoGP en juin.

L’équipe quitte maintenant la Malaisie et retourne en Europe pour la dernière épreuve du championnat du monde MotoGP, qui se déroulera dans deux semaines à Valence.


Numéro 14 - 4e position
« Je suis très content, j’ai fait une bonne course. Pour la première fois en 17 épreuves, j’ai réussi à prendre un bon départ et puis j’ai attrapé Melandri au premier tour. J’ai gardé la troisième position pendant quelques tours, mais il m’a doublé et j’ai essayé de rester dans le peloton de tête. J’ai fait de petites erreurs pendant la course mais cela n’a pas changé la distance qui me séparait des autres et près de la fin j’étais à moins d’une seconde de Pedrosa. À ce moment-là, j’ai eu des problèmes de tenue de route lors des freinages et j’ai décidé de garder ma position au lieu de prendre des risques en poussant plus fort la machine. La moto s’est bien comportée aujourd’hui et je suis ravi de ce résultat. »



Numéro 13 - 15e position
« Lorsque j’ai vu la pénalité affichée sur le panneau de signalisation, je ne savais pas ce qui se passait parce que, d’après moi, je n’avais pas devancé le signal. Je ne savais pas exactement ce que j’avais fait de mal jusqu’à ce que je finisse la course. J’ai réussi à regagner quelques positions, même si je me suis senti découragé lorsque j’ai dû passer par la voie des stands. Je me sentais vraiment frustré, mais j’ai réalisé que je faisais des progrès et j’ai continué de foncer. À vrai dire, je n’étais pas bien motivé et je suis certain que cela a influencé mes temps. La fin de semaine avait été tellement fantastique jusqu’à ce moment et j’en suis dégoûté. Il faut que je revienne à Sepang l’année prochaine pour prendre ma revanche. »



Le gérant des courses de Kawasaki
« Cette fin de semaine a été formidable. Nous avons obtenu de très bons résultats ces trois jours, et ça nous fait du bien parce que nous avions eu pas mal de problèmes avec la machine de 800 cm3 au début des essais ici même à Sepang il y a seulement un an. Cette fin de semaine a été en quelque sorte une récompense pour nous. Nous avons senti le véritable potentiel de la machine, nous sommes restés parmi les cinq premiers pendant toute la fin de semaine. Randy a fini parmi les cinq premiers et oui, Anthony a commis une erreur, mais si cela n’était pas arrivé, je suis sûr que nous aurions fini au moins sixième. Enfin, l’équipe et les pilotes ont montré que nous avons maintenant une formule gagnante à Kawasaki. »


1. Casey Stoner (AUS) Équipe Ducati Marlboro 43 min 04 sec 405 cent; 2. Marco Melandri (ITA) Honda Gresini +1 sec 701 cent; 3. Dani Pedrosa (SPA) Équipe Repsol Honda +2 sec 326 cent; 4. Randy De Puniet (FRA) Équipe Kawasaki +3 sec 765 cent; 5. Valentino Rossi (ITA) Équipe d’usine Yamaha +4 sec 773 cent; 6. Toni Elias (SPA) Honda Gresini +17 sec 667 cent; 7. Chris Vermeulen (AUS) Rizla Suzuki MotoGP +20 sec 950 cent; 8. John Hopkins (USA) Rizla Suzuki MotoGP +22 sec 198 cent; 9. Nicky Hayden (USA) Équipe Repsol Honda +22 sec 450 cent; 10. Colin Edwards (USA) Équipe d’usine Yamaha +29 sec 746 cent; 15. Anthony West (AUS) Équipe Kawasaki +49 sec 658 cent

Retourner