Nouvelles

Champion Extrême

septembre 17, 2010

Le jeune Loïc Léonard a causé une surprise de taille en remportant la quatrième ronde du championnat du Québec d’enduro-cross Extrême de la FMSQ, disputée en soirée samedi dernier à Victoriaville. Après une finale endiablée de dix tours qui a vu trois pilotes s’échanger la tête lors du dernier tour de piste, le jeune représentant de l’équipe Kawasaki Les Chutes l’a emporté au photo-finish devant le champion du Québec d’enduro-cross Michel Metcalfe et le champion défendant de l’événement, Philippe Chaîné .

Inscrit chez les Intermédiaires en enduro-cross provincial FMSQ cette saison, mais courant avec les Pros dans la série Extrême, le jeune pilote de Laval a du coup mis la main sur le championnat Extrême 2010 de la FMSQ, avant même la ronde finale disputée au Supermotocross Monster Energy. Mis sur la touche par une fracture de la clavicule en début de saison, Loïc Léonard demeure en lice pour le championnat provincial d’enduro-cross chez les Intermédiaires, avec deux rondes à disputer à la série FMSQ. Il a par ailleurs continué d’ancrer sa réputation aux États-Unis, où il a l’an dernier enlevé la plaque #1 de la classe Super Mini en série de championnat national AMA de l’est américain d’enduro-cross, un exploit inédit pour un jeune Québécois. Cette année, Léonard est invaincu dans sa catégorie lors des sept rondes des séries AMA National, GNCC et NEOC qu’il a disputées au sud de la frontière.

Même s’il en est à sa première saison sur une moto pleine grandeur, le jeune Léonard ne sera pas une recrue au Supermotoross Monster Energy, puisqu’il a participé à l’épreuve d’Endurocross de l’an dernier. Il en avait alors étonné plusieurs en se présentant au Stade olympique avec la même petite Kawasaki KX100 Les Chutes qui lui avait plus tôt en saison permis de gagner sa plaque #1 AMA.

Au départ de sa manche de qualification au Supermotocross 2009, le jeune Léonard en avait fait sourire plusieurs en alignant sa petite KX100 de série aux côtés de la Kawasaki hautement modifiée (moteur 250 2-Temps dans un cadre de KX250F 4-Temps) du légendaire champion américain John Dowd, qui fait par ailleurs près de trois fois son âge.

En finale, conscient du manque total de puissance de sa petite 100 cc, Léonard a voulu forcer la note au départ et est resté coincé dans la barrière, pour s’élancer bon dernier. Mais contre toute attente, il réussit par la suite une remontée aussi méthodique qu’étonnante qui le mena jusqu’à la huitième place, au grand plaisir des nombreux spectateurs qui avaient remarqué la présence en piste du « p’tit jeune sur la petite moto ». Mais en fin de course, l’empattement court et les petites roues de sa 100 cc ont fini par lui faire mordre la poussière dans la longue et difficile section de pneus couchés du parcours. Il a finalement croisé les damiers à l’extérieur du top 10.

Cette année, Loïc Léonard va se mesurer aux ténors de la catégorie Endurocross du Supermotocross Monster Energy au guidon d’une Kawasaki KX250F Équipements Les Chutes, appuyée par Lucien Caggiano, Tri-County Stainless Steel et JP Powersports.

Retourner