Nouvelles

Boog à quelques secondes d'une première place

mai 17, 2010

MX1, Bellpuig, Catalogne, le 17 mai 2010
La recrue de KRT sur MX1, Xavier Boog, est arrivé à quelques secondes d'une première victoire dans une course en haut de l'échelle du motocross, sur un circuit brûlant à Bellpuig, en Catalogne, Espagne.

Son coéquipier Sebastien Pourcel avait été éliminé pour la journée suite à un accident qui lui a causé un trouble de la vision. Nicolas Aubin, qui participait à son deuxième GP MX1 pour Kawasaki Bud Racing, a obtenu la neuvième place dans la course d'ouverture, ce qui lui augure un avenir prometteur dans la catégorie.

Boog a montré une fois encore que sa technique de départ sur sa Kawasaki KX450F est de première classe, mais il n'a pas réussi à s'installer dans la course d'ouverture et il s'est retrouvé treizième à la fin, après de nombreuses erreurs et quelques chutes. Ce français si déterminé prend son inspiration dans son estime de soi et sa fierté. Après cette première course décevante, il est revenu en force dans la deuxième course, où il s'est battu tout du long et a traversé la ligne d'arrivée en deuxième place, à moins de deux secondes du premier.

Pourcel, quant à lui, se présentait en pleine forme pendant la course d'ouverture et venait de dépasser le tenant du titre, Cairoli, en accédant à la sixième place, lorsque sa roue avant s'est prise dans un trou à l'approche d'un saut, provoquant une chute magistrale. Malheureusement, il s'est plaint de vision double pendant la pause entre les deux courses. Sébastien et son équipe ont alors décidé sagement qu'il ne participerait pas à la deuxième course.

Cette course représentant son deuxième GP après son passage à la catégorie MX1, Aubin nous a déjà montré qu'il devient un compétiteur de taille dans la poursuite du titre. Lors du départ, il s'est battu avec le futur champion de la course, Leok, et avec le tenant de plusieurs titres GP MX1 passés, De Dycker, pour se retrouver à la neuvième position à la fin de la course d'ouverture. La deuxième course partait sur les mêmes bases, mais Aubin a momentanément oublié l'énorme puissance de sa nouvelle machine et a perdu beaucoup de temps dans une chute, avant de remonter sur sa moto et il a manqué de peu de marquer quelques points.

Dimanche, au départ de la course, Nicolas était le seul membre de Kawasaki Bud Racing Team. Son coéquipier pour la saison du GP 2010, l'infortuné Gregory Aranda, a subi une double fracture de la jambe droite, qui le retiendra hors des courses pendant au moins trois mois.

La famille Kawasaki a eu le plaisir d'accueillir Jonathan Barragan, en visite sur circuit pour la première fois après s'être déboîté la jambe droite le mois dernier. Cet espagnol souriant, vainqueur du GP MX1 Bellpuig de l'année dernière, a déclaré qu'il était déjà capable de nager et de faire du vélo et qu'il espère réintégrer l'équipe sur sa Kawasaki KX450F pour la huitième manche du Championnat mondial MX1 FIM à Teutschenthal, Allemagne, la fin de semaine des 21 et 22 juin.

Xavier Boog : « J'ai eu deux excellents départs aujourd'hui, mais je n'ai pas beaucoup profité du premier. Après le départ, je me suis retrouvé sixième, mais je n'ai pas réussi à trouver un bon rythme et j'ai fait deux chutes. Après de nombreuses erreurs, j'ai fini la course treizième. J'étais frustré et en colère après moi en rentrant au camion, mais résolu à mieux faire lors de la deuxième course, et je l'ai fait. Je me trouvais deuxième au départ, mais un virage trop ouvert m'a coûté un recul de trois places. Je me suis aussitôt remis dans un bon rythme et je pilotais confortablement parmi les meneurs de la course. J'ai trouvé un endroit où j'ai réussi à dépasser et à l'arrivée j'étais remonté en deuxième place. J'ai prouvé que je suis capable de monter sur un podium, et ce sera mon prochain objectif. »

 
Nicolas Aubin : « J'ai fait un excellent départ lors de la première course et j'ai trouvé de bonnes trajectoires pour pouvoir me battre avec des pilotes comme Leok et De Dycker, et j'ai fini la course neuvième. Le circuit était très bien préparé, j'ai pris plaisir à piloter et n'ai pas perdu trop d'énergie, ce qui est important, parce que ma condition physique n'est pas encore parfaite et que la KX450F Kawasaki, que Bud avait préparée pour moi est vraiment puissante. Le moteur est excellent et je me sens de plus en plus à l'aise lorsque je pilote cette machine. Je n'ai pas fait un très bon départ pour la deuxième course, mais je me suis remonté rapidement dans le peloton, jusqu'à la douzième place, où je suis resté coincé derrière Coppins. Je n'arrivais pas à le dépasser, j'ai fait trop d'efforts, ce qui m'a coûté une chute. Lorsque j'ai repris la course, j'étais le dernier. Je ne voulais pas abandonner et j'ai failli marquer un point à une place et quelques secondes près. »

Sébastien Pourcel : « Je me suis retrouvé au milieu du peloton au départ de la première course, mais mon rythme était bon dès le départ et je suis remonté jusqu'à la sixième place. J'ai même dépassé Cairoli, mais quelques tours après, ma roue avant s'est prise dans un trou juste avant un saut et j'ai fait une chute abominable : je suis tombé sur la tête, le guidon a heurté mes côtes, et j'ai passé quelques secondes en état de choc. Pendant la pause entre les deux courses, j'ai ressenti des troubles de la vision. Je ne voyais pas aussi bien avec mon œil droit. Nous avons décidé, l'équipe et moi, que je ne participerais pas à la deuxième course. C'est bien sûr décevant de ne pas marquer de points cette fin de semaine, mais j'ai prouvé, pendant la qualification et la première course, que j'ai retrouvé ma vitesse. »

Jonathan Barragan : « Tous les jours, je me sens de mieux en mieux, et dernièrement j'ai même été capable de nager et de faire du vélo. C'est mon programme du matin. L'après-midi, je me rends chez le physiothérapeute. C'est la meilleure façon de me remettre en bonne forme physique pour reprendre les courses. Cette semaine j'irai en Belgique consulter le Docteur Claes. Il me conseillera sur le moment où je pourrai de nouveau enfourcher ma Kawasaki, mais je pense que le but sera, la huitième manche de la série à Teutschenthal. D'un point de vue psychologique, je trouve ça difficile de ne pas participer aux courses, en particulier ici à Bellpuig, où j'ai gagné l'année dernière. Je suis néanmoins impatient de pouvoir travailler à nouveau en équipe et d'obtenir les bons résultats que nous espérons. Avant ma blessure, ils avaient perfectionné la configuration de la machine selon mon style de pilotage, et j'étais très satisfait. J'ai hâte de revenir à la course. »

 

 

Retourner