Nouvelles

Bonnes courses de qualifications pour Sykes et Lascorz, en Espagne

juin 18, 2011

Championnat du monde de Superbike, à Motorland Aragon, en Espagne, le 18 juin 2011 - Tom Sykes et Joan Lascorz commenceront chaque course de 20 tours du Championnat du monde de Superbike à partir de la deuxième rangée à Motorland, à Aragon. Ils ont terminé la course de qualification du superpole cinquième et septième, respectivement.

Sykes a toujours occupé une place parmi les cinq premières aux essais et aux qualifications et il s’est ensuite placé sixième, cinquième et cinquième à nouveau aux trois courses du superpole. Demeurant même un aspirant pour une place de départ à partir de la première rangée jusqu’à la fin de la toute dernière course du superpole, Tom a enregistré un temps de tour impressionnant avec un pneu de course.

Lascorz a eu des courses un peu plus complexes aux essais et aux qualifications avant celles du superpole et il s’est placé 10e aux courses de qualification combinées. Il a été à seulement 0,647 seconde du meneur à un certain moment. Placé septième après les courses du superpole, Lascorz est dans une bonne position pour prendre une avance en début de course qui sera sa seule course à domicile en 2011. Jusqu’ici, la septième place est son résultat le plus performant pour les courses de qualification cette année. Le grand pilote espagnol a eu l’occasion d’essayer le circuit d’Aragon récemment, mais pour seulement quelques tours.

De retour depuis peu, le pilote de l’équipe de course de Kawasaki, Chris Vermeulen a connu une autre fin de semaine d’essais difficiles. Cependant, bien que placé 18e aux courses de qualification combinées, il a été à seulement 1,324 seconde du pilote le plus rapide; une marge respectable sur un circuit mesurant 5,344 km de long.

En grande forme, Mark Aitchison (de l’équipe de Kawasaki Pedercini) a participé aux courses pour le superpole et s’est placé 14e. Il s’agit de loin de sa meilleure position préalable aux courses jusqu’ici cette année. Son coéquipier, Roby Rolfo, a fini 19e, à une place de Vermeulen.

Tom Sykes : « Nous nous sommes placés parmi les cinq premiers toute la fin de semaine et je suis très satisfait. Je continue de croire que nous n’avons pas le meilleur parti des pneus de qualification. À la course du superpole nous n’avons pas eu d’autres choix que de prendre un pneu de course et nous avons enregistré un excellent temps de tour. J’en suis très heureux. J’ai seulement été un peu déçu de perdre l’occasion de partir de la première rangée, mais ce n’est que moi qui me mets de la pression et qui veux en accomplir davantage. Je suis optimiste qu’avec notre rythme de course et plus de 20 tours, nous sommes assez constants, alors cela dépend seulement de ce que les autres participants feront et des pneus qu’ils choisiront. Nous avons fait un peu de courses cet après-midi et sans nécessairement donner tout ce que nous avions, il me semble que nous étions très performants et constants, alors nous verrons demain. Je prie pour prendre de vrais bons départs, c’est tout ce que je demande. Si nous prenons un bon départ, j’aurai un large sourire aux lèvres, prêt à lutter pour le reste des courses. »

Joan Lascorz : « Je trouve qu’un pneu de qualification est mieux adapté pour la moto sur ce circuit. Nous nous sommes améliorés d’une seconde après l’avoir changé. À l’entrée des virages le gaz relâché, la moto tourne mieux et que cela optimise l’ensemble de la moto. J’ai apporté une bonne modification à la dernière course du superpole, mais nous perdions un peu de temps, car la moto tendait à faire des cabrés sur la roue arrière. Nous allons devoir travailler les réglages pour rectifier cet aspect. Nous avons fait un pas de plus et chaque fois que je pars d’une position se rapprochant de l’avant, nous pouvons nous améliorer. Nous n’avons pas encore choisi de pneu, cela dépendra des conditions météorologiques ce matin-là. »

Chris Vermeulen : « Nous nous sommes un peu amélioré cet après-midi et comme mon chef mécanicien Marcel le dis, notre rythme de course n’est pas si loin avec des pneus de course. Pour ce qui est du réglage de la moto sur ce circuit, je fais face au même type de difficultés qu’à Misano. J’ai de la misère à faire freiner la moto et d’être plus confiant par rapport à la maîtrise de ma moto lorsque je freine. Nous nous sommes un peu améliorés en utilisant le pneu que nous comptons utiliser pour la course. J’ai également utilisé le pneu avant le plus rigide, seulement parce que je voulais l’utiliser. Nous n’étions qu’à quelques dixièmes de prendre part au superpole, mais je n’ai pas réussi à assez bien performer ce matin. Les temps de tour sont serrés alors se sera assurément une course passionnante. »

Retourner