Nouvelles

Bill « Le Fougueux » (Wild Bill) se classe dans les dix premiers à l’AMP

août 21, 2008

Calme et détendu, Bill Clark, pilote de Canadian Kawasaki Motors/Sackville Motorsports/RAT Racing s'est distingué pendant les séances d'entraînement qui ont eu lieu le jeudi, pour préparer les courses de la fin de semaine, les plus courues du championnat de course sur route 2008. Son espoir est de se classer dans le « top 10 », des deux courses super motos catégorie professionnels de cette fin de semaine. Mais, lorsqu'il regarde autour de lui, vers l'équipe qui s'occupe du magasin d'accessoires et d'équipements, l'ombre d'un doute l'envahit et sa confiance est quelque peu ébranlée. Il sait ce qu'il a à faire et sait comment le faire. La question est de savoir si son équipement et son corps sont prêts pour le défi.

Le vendredi a été une journée couverte et venteuse, avec une menace constante de pluie. Frais, dispos et prêt pour les qualifications, Clark va réaliser son meilleur temps de bouclage de tour en 1 minute 9 secondes 9 centièmes. Il a été lui-même stupéfait de réaliser ce temps et du fait qu'il l'ait réalisé au 13e tour. Cela lui a redonné confiance sur les probabilités d'atteindre son objectif qui est de faire partie du « top 10 » cette fin de semaine. Cette performance lui permettrait un départ en 12e position.

Dans la première partie de la course d'entraînement du samedi matin, l'attention était portée sur le fait qu'il fallait assouplir les nouvelles plaquettes de frein installées sur la Kawasaki ZX-10R. Après quelques tours, Clark est revenu pour laisser les plaquettes refroidir, avant de repartir sur le circuit pour améliorer son temps de bouclage de tour. La décision de ne pas mettre de pneus plus chauds pendant l'arrêt provoque une chute sur le bas-côté au 8e tour.

Alors qu'il glissait à travers la chaussée à plus de 160 km/h, Clark a refusé de lâcher le guidon, car il ne voulait pas que la moto se retourne, ni qu'elle subisse de gros dégâts. Clark, légèrement blessé et recouvert de boue, s'est levé, une fois que sa moto s'est immobilisée dans l'herbe. La moto semblait être en assez bon état, mais lorsqu'un examen plus approfondi a été fait dans les puits, on a découvert que le radiateur avait été détruit et on a constaté quelques autres petits problèmes.

Le problème du radiateur va se révéler être un grand problème qui pouvait empêcher Clark de participer à la course de cette fin de semaine. Malheureusement, le radiateur que lui avait offert le magasin d'équipements de l'équipe Kawasaki n'a pas pu l'aider, car c'était pour un modèle 2008 et il ne pouvait donc pas convenir sur un modèle 2005. Avec le temps qui passait et un coureur découragé, les membres de l'équipe RAT/SMS se sont concertés et Allan Chaulk a offert d'aller chercher sa Kawasaki 2006, chez lui à Sackville, et de la remorquer jusqu'au circuit pour qu'on puisse y prélever les pièces nécessaires. Une fois, la moto arrivée, les membres de l'équipe et les amis ont tous donné un coup de main pour permettre à Clark d'être sur la ligne de départ de la course des super motos, à 14 h 55. Avec l'aide d'une pluie qui a retardé la course, Clark a pu être prêt à temps pour prendre part à la course. Un immense merci à son équipe, la RAT, et à tous ceux qui ont fait en sorte qu'il puisse ramener sa moto sur le circuit, alors que sa fin de semaine aurait pu se terminer avant même d'avoir commencé.

Avec ses problèmes de moto résolus, Clark était impatient d'être déjà dans la course des super motos. Après un départ pas trop brillant, il était en 18e position à l'entrée du 2e tour. Le travail de Clark avait été facilité. Grâce à quelques manœuvres adroites, il était à la 14e place au sortir du 2e tour. Dès lors, il a commencé à se frayer un chemin parmi les coureurs, jusqu'à atteindre la 10e place, quelques tours plus tard. Il conservera cette position jusqu'au dernier tour, lorsqu'il a laissé le no 34, Kevin Lacombe, pilote du magasin, le dépasser au 9e tour, pensant qu'il était dépassé par le champion. En fait, Lacombe, qui courait, même blessé, avait commencé la course depuis l'arrière et il avait rattrapé Clark dans les derniers tours. Content de sa performance, mais fâché d'avoir cédé la 10e place à Lacombe, Clark était plus déterminé que jamais à améliorer sa position dans la course no 6 qui aurait lieu le lendemain.

Clark avait besoin d'un excellent départ dans la course du dimanche, afin d'améliorer sa position de 11e qu'il avait eue, lors de la veille. Et, il l'a eu, son excellent départ. Au sortir du 2e tour, il était derrière le no 157, Brian Blaauwendratt. Il allait s'accrocher au peloton de tête, jusqu'à mi-course, lorsque son âge et sa condition physique ont commencé à être un atout pour lui. À ce moment-là, il luttait pour la 7e, 8e ou 9e place avec les coureurs du magasin Kevin Lacombe et Ross Millson. Une course excitante pour ce coureur no 41, commandité par Propeller Brewery, qui luttait pour la 7e place. Un passage de vitesse manqué a permis à Ross Millson de dépasser, avec quelques tours de pistes à compléter, mais il n'allait pas abandonner. Trop petit, trop tard. Clark va se heurter à Millson, et il va perdre la 8e place par 1 dixième de seconde. Il finira 1 seconde derrière Kevin Lacombe qui terminera en 7e position.

Clark aimerait remercier ses commanditaires, Remote Access Technology, Sackville Motorsports, Canadian Kawasaki Motors, and Propeller Brewing Company. Il voudrait aussi dire un grand merci à toute l'équipe de RAT/Sackville Motorsports pour son énorme soutien au cours de la fin de semaine.

Retourner